C’est la fête à Oaxaca !

 

Oaxaca est une ville mexicaine connue pour ses fêtes. C’est de là-bas qu’est originaire la fête des morts, mais pas que… En 2019, le festival de Guelaguetza aura lieu les lundis 22 et 29 juillet. Il s’agira alors de la 87ème édition dans sa forme actuelle. La fête est un mélange d’une célébration divine préhispanique et de la fête catholique de Notre Dame du Mont Carmel qui a lieu le 16 juillet. Elle se fête tous les ans, les deux lundis suivant cette date. Mais la Guelaguetza porte également le nom de « lundis de la colline » (los lunes del Cerro) car une partie majeure de la célébration a lieu sur le « Cerro del Fortin » qui domine la ville de Oaxaca.

 

La Guelaguetza est une fête ethnique à Oaxaca
Guelaguetza, Danseurs à Oaxaca – Crédits : Larry Lamsa

 

La Guelaguetza est une célébration multi-communautaire

 

Guelaguetza est la célébration culturelle la plus importante pour la ville de Oaxaca ! Elle réunit ainsi les communautés de la région qui en profitent pour exposer leur culture : spectacles de danse, concerts, expositions et conférences sont au rendez-vous ! L’État de Oaxaca accueille donc une quinzaine de différents groupes ethnolinguistiques. Leurs membres portent alors des vêtements traditionnels pour l’occasion et font des danses folkloriques spécifiques à leur région.

Les communautés font même cadeau de quelques objets qui symbolisent leur culture. Guelaguetza est en fait le nom zapotèque donné à ces offrandes. Ce mot signifie participation et évoque la notion d’échange réciproque. Car le but de la cérémonie est bien l’union de la population et la formation d’un réseau de coopération entre individus, familles et villages. Il y a également d’autres fêtes indépendantes dans plusieurs villages autour de Oaxaca.

 

Groupe de musicien a la Guelaguetza
Groupe de musique – Crédit : Christopher Holden

 

Les festivités durent maintenant plusieurs semaines tellement l’événement a du succès ! La fête s’enrichit peu à peu pour maintenant présenter un défilé des communautés dans la ville, des pièces de théâtre, des dégustations de la gastronomie locale

 

Centéotl, la déesse de la Guelaguetza

 

Chaque année, une jeune femme d’une des communautés est choisie pour représenter la déesse du maïs : Centéotl. Ce n’est pas un concours de beauté, mais plutôt un concours pour voir quelle femme connaît le mieux les traditions de sa communauté. Il y a même une foire du mezcal où vous pouvez goûter différentes variétés de cette boisson alcoolisée.

 

L’ananas comme offrande – Crédit : Larry Lamsa

 

À l’époque postclassique, il n’existait probablement pas de telle fête unissant tous les peuples. Les cités-états étaient indépendantes et des conflits éclataient souvent entre elles. Alors d’où vient cette fête ?

Certains pensent que son origine est liée à un culte dont l’objectif était d’obtenir les pluies nécessaires à l’agriculture en échange d’offrandes, de danses et de musique. D’autres parlent d’un lien direct avec la déesse Centéotl que l’on aurait fêté autour du mois de juillet. La fête est souvent remise en cause. On entend parfois que le folklore qui entoure la célébration est artificiel.

 

Danse et offrandes – Crédit : Y! Música

 

Mais cela n’a pas réellement d’importance face à la paix et l’unité qu’apporte la célébration. Peu importe son origine, religieuse ou commerciale, la Guelaguetza compte pour les habitants et consiste en un spectacle magnifique pour les touristes.

Pachamama Voyages vous propose un circuit à Oaxaca pour découvrir le Mexique autrement

 

 

Crédits : guelaguetzaoficial

suscipit efficitur. ante. dolor ut dolor. neque.
Pachamama Voyages

GRATUIT
VOIR