Le Lama : 5 infos incroyables !

5 infos incroyables sur le lama !

En cette période d’anxiété générale, la rédaction de Pachamama Voyages vous aide à vous aérer l’esprit grâce à un article léger et plein de surprises sur notre animal préféré ; le lama ! Et détrompez-vous, il n’a pas fini de vous surprendre !

Connu pour être l’animal sacré des Incas, le lama appartient à la même famille que les alpagas, vigognes, guanacos, chameaux et dromadaires ! Il est connu pour être sociable, affectueux et fier ; il aime être admiré ! Domestiqué depuis des millénaires, il est d’une grande aide pour le transport de marchandises. Sensible et intuitif, il peut être utilisé dans le cadre de médiations animales en permettant un véritable accompagnement thérapeutique aux enfants comme aux adultes !

Nous espérons que la période de confinement passera plus vite grâce à 5 informations insolites que nous nous apprêtons à vous livrer sur ce fameux camélidé andin. Bonne lecture !

 

1 – La lama-mania

Ces derniers temps, il est impossible que vus soyez passé à côté de l’engouement qui règne autour des lamas ! Que ce soit dans les magasins de décoration, les papeteries, les bijouteries et même les sites internet : le lama est partout : Adieu le temps des licornes et des flamants roses, la tendance est aux lamas et c’est franchement lama-gnifique, non ? Tasses, carnets, coussins, guirlandes, coques de téléphone, bracelets… sont autant de produits dérivés à l’image des de cet animal, symbole de l’Amérique du Sud. Il y en a pour tous les goûts !

objets-lama
Objets en forme de lamas. La lama mania débarque.

2 – Le lama-chouillage

C’est sûrement le fait le plus célèbre chez cet animal : le lama crache ! Cette réputation semble lui coller aux pattes et pourtant, contrairement aux idées reçues, ce n’est pas sa façon à lui d’amuser la galerie. En effet, si le lama fait cela, c’est parce qu’il est énervé ! Son crachat lui sert d’outil de défense. Lama-lin, non ?

Et oui, bien que le lama soit un animal très social et docile, il possède des variations d’humeur au même titre que nous, les humains. Saviez-vous qu’il est cependant possible de repérer les signes d’agacement avant que le lama ne vous projette dessus son mélange salivaire, ou pire, ses régurgitations gastriques ? Si vous observez que ses oreilles sont rabattues en arrière et que vous percevez un bruit de claquement de langue, c’est mauvais signe… Un conseil : éloignez-vous si vous ne voulez pas finir lama-lodorant ! Mais rassurez-vous, si vous ne l’embêtez pas, il est quasiment improbable que le lama crache à la figure des êtres humains.


3 – Le lama-jestée

Le lama est utilisé depuis des millénaires pour sa fibre ô combien soyeuse. Appelée à tort « laine », elle est un excellent moyen de protection contre les températures extrêmes du climat andin. Elle est en effet sept fois plus chaude que la laine de mouton et permet d’affronter des températures descendant jusqu’à -25°C ! Cette fibre est idéale pour confectionner pulls, bonnets, écharpes, et bien évidemment ponchos ! D’ailleurs cela va sûrement vous surprendre mais saviez-vous que la fibre de lama figurait parmi les matériaux utilisés pour la fabrication de la combinaison du célèbre astronaute Neil Armstrong ?

Le lama peut être plus ou moins lainé et sa couleur varie en fonction d’un panel d’une cinquantaine de nuances. De plus, cette toison a la particularité d’être fine, douce et qui plus est hypoallergène ! Elle reste cependant moins dense et moins douce que celle de son cousin l’alpaga qui est connu pour être davantage touffu. En effet, la fibre d’alpaga vaut plus cher et est communément surnommée « l’or andin ».

4 – Le lama-niaque

Le lama est plutôt soucieux de garder son environnement propre et harmonieux. Tout comme nous, il possède un endroit dédié à ses selles. En effet, les lamas défèquent tous à un seul et même endroit ! Lama-stucieux, non ? De plus, leurs selles sont sous forme de petites billes noires inodores, ce qui a l’avantage de ne pas attirer les mouches.

Autre fait qui atteste de la discrétion du lama : ses coussins plantaires lui permettent de gambader sans abîmer les sols ; ils ne laissent presqu’aucune trace !
Enfin, le lama possède une fente située au niveau de la lèvre supérieure qui lui permet de dévorer le foin, mais aussi les ronces et autres plantes à épines. Pratique pour débroussailler les espaces verts !

Alors, êtes-vous convaincus de la propreté de cet animal ?

5 – La lama-ladie

Le lama, au même titre que les autres camélidés, est doté d’un système immunitaire particulièrement performant ! Dans les années 90, des chercheurs de l’Université de Bruxelles se sont aperçus que ces animaux possédaient certains anticorps simplifiés, c’est-à-dire constitués de deux chaînes de protéines seulement. Leur taille serait environ dix fois inférieure à celle des anticorps humains ! Ce petit gabarit leur permet ainsi d’accéder et de se nicher dans des endroits inaccessibles pour d’autres anticorps.

Ces dernières années, ces nanocorps ont été étudiés par de nombreux chercheurs afin de trouver différentes solutions pour lutter contre la propagation de virus comme le VIH, la grippe ou encore contre le virus de court-noué qui affecte gravement vignes et autres végétaux. L’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (INSERM) utilise également les anticorps de lama dans le cadre de la recherche contre le cancer. Dernier fait mais pas des moindres : les anticorps de lama permettraient de détecter les lésions cérébrales caractéristiques de la maladie neurodégénérative d’Alzheimer.

Lama-jestueux, n’est-ce pas ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

elit. mattis felis nec Lorem pulvinar ut
Pachamama Voyages

GRATUIT
VOIR