Voyager en Amérique du Sud : infos COVID 19

(Mis à jour le 8 juillet 2020) 

Suite à notre premier article publié en mars 2020 vous donnant des indications quant à la situation du Covid-19 en Amérique Latine, nous tenions à mettre à jour ce dernier. Ainsi, voici ce qu’il se passe en Amérique Latine en juillet 2020.

Que se passe-t-il en Amérique Latine ?

Les lamas du Machu Picchu peuvent désormais paître librement et sans craindre les photos des touristes. Les iguanes des galapagos peuvent se prélasser paisiblement sur les rochers pour profiter du soleil. Les tortues à Puerto Escondido peuvent pondre tranquillement sans être dérangées par les promeneurs sur les plages. Les chevaux sauvages en Patagonie Argentine peuvent galoper à toute vitesse sans voir aucun Gaucho. Les pumas (mapudungun) peuvent se promener en toute quiétude sur le détroit de Magellan au Chili. Les condors habitant les grottes reculées des hauts sommets peuvent survoler les plateaux des Andes seuls au monde en Bolivie. Les paresseux à gorge brune, au Costa Rica, peuvent se promener la nuit sans avoir peur des braconniers. Les quetzals, oiseaux mythiques des Mayas du Guatemala, peuvent profiter d’un répit avant qu’on ne détruise son habitat

Tout cela est le côté positif de la situation dû au Covid-19 en Amérique Latine !

Cependant, la crise du coronavirus reste malheureusement très présente dans tous les pays du continent. Par conséquent, toutes les visites touristiques sont suspendues.

 

Qu’en est-il du tourisme dans le sous-continent ?

La tranquillité des animaux est certes, une bonne chose pour eux-même et pour la préservation de l’écosystème. Toutefois, elle ne l’est pas pour les femmes et les hommes qui habitent ce continent.

L’apparition de la pandémie sur en Amérique Latine a en effet mis à mal toute l’économie et a fait ressortir davantage les inégalités.

Le tourisme dont dépend un grand nombre de travailleurs, est en arrêt total du fait de la situation. A cela s’ajoute l’augmentation des annulations des événements programmés depuis bien longtemps. 

Les Péruviens, les Chiliens, les Mexicains, les Boliviens, les Costaricains, les Équatoriens, les Guatémaltèques et les Argentins ne voient plus leurs voyageurs visiter les musées, entrer dans leurs restaurants, visiter les sites incontournables accompagnés d’un guide local. Les vendeurs de rues sont sans revenu, les chambres chez l’habitant sont vides. Les artisans ont du stock qui s’accumule et des petites mains attendent que la vie revienne pour imaginer un lendemain.

 

Et que va-t-il arriver dans un futur proche ?

Pour l’instant, tous les pays d’Amérique Latine ont fermé leurs portes aux voyageurs internationaux.

Mais nos compatriotes nous disent de vous dire cela : «N’annulez pas vos rêves, repoussez-les». Tel est le slogan d’espoir que les différents prestataires, familles et communautés souhaitent vous faire savoir. 

« N’annulez pas vos rêves, repoussez-les »

Nous sommes les habitants de tout un continent. Les habitants du désert de la ville de Juárez au Mexique. Les habitants de la ville glaciale d’Ushuaïa, la ville la plus proche de l’Antarctique dans le monde. Nous sommes un univers multicolore de plus de 600 millions d’êtres humains. Un univers fait d’efforts, avide de progrès avec des êtres dotés pour la plupart, d’un optimisme à toute épreuve. 

Nous avons survécu à des économies complètement imprévisibles, florissantes pour certains ou dans le gouffre des inégalités et de l’inflation pour d’autres. Et nous luttons pour l’égalité et la démocratie depuis toujours.

« Nous luttons pour l’égalité et la démocratie depuis toujours. »

Nous avons vécu sous des dictatures ou des démocraties plus au moins justes et équitables. Pourtant, nous sommes toujours restés le poing levé, prêts à nous battre pour un monde meilleur. Nous avons vu des millions des familles cumulées différents emplois pour y arriver, travaillant comme des fourmis pour espérer obtenir une vie meilleure. 

Et toutes ces années de lutte disparaissent en quelques semaines, comme quelqu’un effaçant un tableau noir, à cause de la force aveugle d’un virus. Car, mis à part la perte de vies humaines, le plus inquiétant est la situation économique de tout un continent. Celle d’un continent qui met tout en oeuvre pour y survivre. Et même si dans les mois à venir nous allons faire face à un déclin économique, nous avons besoin de retrouver l’espoir pour continuer à avancer vers une Amérique Latine solidaire et équitable.

Nous sommes certaines, Miralda et moi, Claudia, que la situation va s’arranger et que la vie va reprendre ses droits.

L’Amérique Latine est en train de vivre la même chose que la France, que l’Italie, que l’Espagne, que la Chine et que le monde entier. Ici en France, la vie est agréable. Pendant que certains ont repris le travail, d’autres partent en vacances en France et en Europe puisque la plupart des pays frontaliers ont à nouveau ouvert leurs frontières. 

Ainsi, l’Amérique latine parviendra elle aussi, à se débarrasser du virus mais la situation après Covid-19  ne sera pas la même qu’en Europe. Nous allons faire face à une situation très compliquée. 

« Nous allons faire face à une situation très compliquée »

La faim se fait ressentir, le chômage grimpe, l’économie est mise à mal et c’est pour cette raison qu’il faut absolument retourner sur les chemins de l’espoir…

Là-bas, des femmes 👭, des hommes 👨🏻‍🤝‍👨🏻 , des enfants🤸🏽‍♀️🤸🏽‍♂️ , des Lamas 🦙 nous attendent les bras ouverts pour vivre ensemble à nouveau des belles rencontres autour du partage, de la convivialité et de l’amitié.

 

Informations Covid-19 en Amérique Latine

Source : https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays-destination/

Mesures de confinement
Date de réouverture des frontières
Couvre-feu
Mesures de sécurité des sites

 PaysConfinement 
CHILI :En vigueur seulement pour les personnes âgées de plus de 75 ans. 
ARGENTINE :En vigueur pour les provinces de Buenos Aires et Chaco, le « departamento » de General Roca de la province de Río Negro et l’agglomération urbaine de la ville de Neuquén de la province de Neuquén. 
PÉROU :En vigueur seulement pour les populations vulnérables (les personnes âgées de plus de 65 ans, les enfants de moins de 14 ans ainsi que les populations « à risque », ayant des problèmes de santé). 
EQUATEUR :En vigueur seulement pour les populations vulnérables (les personnes âgées de plus de 60 ans ainsi que les populations « à risque », ayant des problèmes de santé). 
 COLOMBIE :En vigueur jusqu’au 15 juillet au moins. 
BOLIVIE :N’est plus en vigueur excepté pour les régions à forts risques/clusters. 
COSTA RICA :N’est plus en vigueur excepté pour les régions à forts risques/clusters. 
  MEXIQUE :N’est plus en vigueur. 
  DrapeauGUATEMALA :N’est plus en vigueur excepté pour les personnes de plus de 60 ans, les femmes enceintes et les enfants. 

 PaysRestriction 
CHILI :Aucune information disponible. 
ARGENTINE :1er septembre 2020 (provisoire). 
PÉROU :Aucune information disponible. 
EQUATEUR :Les frontières sont ouvertes mais on ne trouve pas encore de vols depuis l’Europe. 
 COLOMBIE :1er septembre 2020 (provisoire). Ouverture des frontières avec les pays frontaliers le 15 juillet 2020. 
BOLIVIE :Aucune information disponible. 
COSTA RICA :1er août 2020 (provisoire). 
  MEXIQUE :Les frontières sont ouvertes et les vols ont repris. 
  DrapeauGUATEMALA :Aucune information disponible. 

 PaysRestriction 
CHILI :En vigueur entre 22h et 5h jusqu’au 10 juillet. 
ARGENTINE :Pas de couvre-feu imposé. 
PÉROU :En vigueur du lundi au samedi inclus, de 22h à 4h. 
EQUATEUR :En vigueur dans certaines régions seulement. 
 COLOMBIE :Pas de couvre-feu imposé. 
BOLIVIE :Les samedis et dimanches: la circulation des véhicules est interdite. 
COSTA RICA :Restriction complète pour les véhicules de 22 h à 5 h et restriction partielle les fins de semaine en fonction du numéro de plaque d’immatriculation. 
  MEXIQUE :Pas de couvre-feu imposé. 
  DrapeauGUATEMALA :En vigueur entre 18h et 5h du matin la semaine et interdiction de sortir le week-end du vendredi 18h au lundi 5h. 

 PaysConfinement 
CHILI :Le port du masque est obligatoire dans la majeure partie des lieux publics, les transports publics ou privés ainsi que les lieux fermés où se réunissent plus de 10 personnes. 
ARGENTINE :Il n’est pas possible de se déplacer hors de son « departamento ». Le port du masque est obligatoire dans les lieux partagés. Les activités touristiques restent interdites. 
PÉROU :L’utilisation d’un masque est obligatoire pour circuler sur la voie publique, la distance sociale d’au moins un mètre doit être respectée et il est recommandé de se laver les mains régulièrement. 
EQUATEUR :Le port du masque est obligatoire dans les lieux publics. Les plages rouvriront le 22 juillet. L’exploitation de bars, discothèques, centres de divertissement pour enfants et toute activité ne garantissant pas l’éloignement social est interdite. 
 COLOMBIE :Le port du masque est obligatoire dans les lieux publics. Seuls quelques restaurants (vente à emporter, ou livraison) et quelques musées à capacité très réduite (30%) ont rouvert. 
BOLIVIE :Le port du masque est obligatoire dans les lieux publics. Il est désormais possible de retourner dans un temple. 
COSTA RICA :La plupart des activités touristiques ont rouvert mais accompagné du port d’un masque. Le port du masque est d’ailleurs obligatoire dans de nombreux lieux publics, y compris les transports publics, les restaurants, les banques et les théâtres. 
  MEXIQUE :Le port du masque est obligatoire dans les lieux publics. Les hôtels accueillant les touristes sont, pour la plupart, ouverts à 30 % de leur capacité. En outre, les restaurants sont ouverts à 25 % de leur capacité. Enfin, les plages sont encore fermées au public sauf pour certains hôtels ayant des accès directs à l’eau. 
  DrapeauGUATEMALA :Le port du masque est obligatoire dans les lieux publics. 

Carte du Coronavirus en Amérique Latine (temps réel)

CLIQUEZ POUR ZOOMER

 

Comment éviter les risques d’infection ? :

 

 
 

 1 – Se laver les mains régulièrement

 

2 – Se couvrir la bouche et le nez lorsque l’on tousse

 

3 – Évitez les contacts rapprochés avec des personnes présentant les symptômes de rhume ou de grippe.

 

4 – Consultez un médecin en cas de fièvre, de toux ou de difficulté à respirer.

 

https://www.unicef.org/fr/coronavirus

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

venenatis Praesent sed Sed quis ipsum dictum ut
Pachamama Voyages

GRATUIT
VOIR