Randonnée équestre au Chili : Le désert d’Atacama à cheval

0
Prix
À partir de2 900 €2 700 €
Prix
À partir de2 900 €2 700 €
Nom complet*
Adresse e-mail*
Votre demande*
Enregistrer dans sa liste de souhaits

Adding item to wishlist requires an account

3223

Contactez-nous

02 99 50 96 81

claudia@pachamama-voyages.com

Chacun de nos voyages participe à la constitution d’un fond de développement dont l’utilisation tient compte des véritables besoins locaux des habitants. Nous tenons à proposer aux hommes et femmes de ces pays des perspectives d’avenir et de prospérité plutôt que faire de l’assistanat.
(Découvrez nos actions solidaires)

Pourquoi voyager avec nous ?

  • Des voyages solidaires
  • Des voyages responsables
  • Des séjours atypiques
  • Notre disponibilité
12 jours
Périodes : Toute l'année
Min Age : +16

TOUS NOS VOYAGES SONT PERSONNALISABLES ! 
Faites-nous part de vos envies, nous vous créerons le voyage qui vous correspond. 
Contact et devis gratuit via le formulaire ci-contre ou par téléphone au 06 62 49 50 85 

 RÉSUMÉ DU VOYAGE 

Randonnée au Chili : Le désert d’Atacama à cheval

Partez à cheval sous le ciel le plus pur au monde et galopez dans le désert d’Atacama.

De belles journées à cheval en perspective. Vous découvrez ce désert et ses zones inexplorées, vous vous imprégnez de sa culture et de son âme. Longues balades à cheval, moments de détente au bord d’oasis et des bivouacs seront au programme. La magie d’Atacama avec son ciel le plus pur du monde vous marquera à tout jamais.

 

"Le désert d'Atacama à cheval"

BRIEF ITINÉRAIRE

  • Jour 1 - Arrivée à Santiago
  • Jour 2 - Arrivée à Calama
  • Jour 3 - Lagune Cejas
  • Jour 4 - Ruines de Beter et Tudor
  • Jour 5 - Vallée de la Lune et vallée de la Mort
  • Jour 6 - Rio Salado, Cerro Curon
  • Jour 7 - Rio Grande et le village de Machuca
  • Jour 8 - Oasis Guatim
  • Jour 9 - Gorge du Diable et Vallée de Catarpe
  • Jour 10 - Retour à San Pedro
  • Jour 11 - Départ de Calama
  • Jour 12 - Arrivée en Europe

 DÉTAIL ÉTAPES

# Jour 1

Arrivée à Santiago

Découverte de Santiago : visite privée des marchés avec démonstration de cuisine et déjeuner fait maison

Points forts
– Excursion gastronomique privée de 6 heures avec déjeuner dans une maison de Santiago
– Visitez deux marchés, La Vega Central et Mercado Central pour les ingrédients
– Savourez un cocktail et des amuse-bouche en regardant la démonstration d’un chef professionnel
– Assistez à la préparation du plat principal, de l’accompagnement et de la salade
– Savourez un délicieux déjeuner accompagné de vin, puis d’un dessert et d’un café ou thé
– Repartez avec des recettes authentiques d’une sélection de livres de recettes

Comment cela se déroule
Rendez-vous dans une demeure moderne située dans le quartier branché de Vitacura, et retrouvez votre sympathique chef et hôte culinaire. Installez-vous confortablement tout en dégustant des entrées et en sirotant une bière ou un cocktail de qualité. Profitez d’une sélection raffinée de fromages locaux, de pâtés et toasts gastronomiques, sans oublier les sopaipillas, de délicieuses fritures confectionnées à partir de pâte de citrouille !
Apprenez-en plus sur l’histoire culinaire du Chili et sur sa culture gastronomique actuelle avec une introduction rapide à la cuisine locale tout en regardant le chef faire une démonstration culinaire en cuisine. Parcourez une sélection de livres de cuisine et participez à la préparation du repas si vous le souhaitez.
Ensuite, dégustez un plat principal composé de poisson frais, tels que le merlu austral (plats végétariens ou végétaliens disponibles sur demande), avec un accompagnement de type picante servi avec une salade de roquette chaude, le tout arrosé d’une bouteille de vin (réserve de Casablanca Valley Maipo). N’oubliez pas de garder de la place pour le dessert, avec une riche sélection de plats sucrés du Chili parmi les plus appréciés, notamment de la crème glacée.
Profitez d’une agréable conversation avec votre hôte tout en terminant votre repas autour d’un café ou d’une infusion. Avant le dépôt à votre hôtel, vous recevrez les recettes imprimées des plats et boissons dégustés, que vous pourrez ramener chez vous pour démontrer votre nouvelle expertise culinaire !

Remarque : des repas végétariens et végétaliens ou d’autres régimes spéciaux sont disponibles sur demande. Veuillez informer à l’avance l’organisateur de toute restriction alimentaire.

 

# Jour 2

Arrivée à Calama

Accueil à l’aéroport de Calama pour un transfert vers San Pedro de Atacama, capitale touristique et archéologique du Chili.
Après votre installation à l’hôtel, nous prenons notre premier dîner tous ensemble au ranch pour faire connaissance. Un cocktail de bienvenu nous permet de nous acclimater d’ores et déjà aux douceurs de ce pays tout en profitant des produits, coutumes et traditions locales.
C’est l’occasion de goûter au fameux Pisco Sour, boisson populaire à base de Pisco (alcool de raisin), jus de citron et blanc d’oeuf.
Première nuit bien méritée à l’hôtel, situé au centre de San Pedro : douche et eau chaude avant une bonne nuit de repos.

 

# Jour 3

Lagune Cejas

Après un bon petit déjeuner, nous quittons San Pedro et chevauchons plein sud en direction du Salar d’Atacama, immense dépression saline de 320 000 ha, qui forme un relief unique au monde. Ce Salar le plus grand du Chili était il y a 4 000 ans un gigantesque lac et dispose encore aujourd’hui d’un réseau d’eau souterrain, qui est à l’origine d’une infinité de Lagunes turquoises, où ont élu domicile de nombreuses variétés d’oiseaux, canards et flamant-roses.
Nous établissons notre premier camping au bord de la lagune Cejas, située en plein coeur du Salar d’Atacama et caractérisée par la couleur intense de ses eaux turquoises, bordées de cristaux de sel. Le jeu des couleurs entre le bleu-vert des lagunes, ses croûtes de sel blanc et les teintes ocre que prend le désert au tombé du jour ponctue ce paysage totalement irréel.
Selon la saison, il est possible de se baign er dans ces eaux dont la concentration en sel est similaire à celle de la mer morte (40%). Pas besoin donc de savoir nager. Ce soir nous apprécions un fabuleux coucher de soleil sur le Volcan Licancabur (5 916m) qui marque la frontière avec la Bolivie et qui nous servira de point de repère tout au long de notre randonnée.
Cette journée nous offre un premier aperçu du désert et du déroulement de la randonnée, qui nous réserve encore de belles surprises.

Environ 6h de cheval

 

# Jour 4

Ruines de Beter et Tudor

Aujourd’hui, nous chevauchons jusqu’aux ruines de Beter, où les Espagnols établirent leur premier village colonial. Nous y découvrirons l’antique village partiellement recouvert par les dunes de sables, qui gagnent chaque année du terrain. Les premiers habitants s’établirent dans cette contrée il y a plus de 11 000 ans. Ces vestiges, magnifiques représentants du passé archéologique de ce secteur, ne sont pourtant pas uniques.
Notre chemin se poursuit vers Tulor, un ancien village, vieux de plus de 3 000 ans, issu de la culture Lickanantay (peuple autochtone de la zone). On y trouve encore les ruines d’habitats, caractérisées par leur forme circulaire, qui ont pu être conservées, grâce à leur ensablement, qui a malheureusement aussi contribué à leur destruction. Au total, ce véritable musée à ciel ouvert est composé d’un conglomérat de 22 constructions circulaires ayant chacune une fonction qui leur est propre. C’est ici que s’est étendue la culture de San Pedro. Son artisanat comprenait essentiellement des céramiques, des vanneries mais aussi de la métallurgie. Différents rituels, légendes, mythes, magies et cérémonies religieuses se sont alors répandus hors de Tulor.
Nous passons la nuit dans l’oasis de Tulor, où nous avons une nouvelle fois l’occasion de nous baigner dans les agréables canaux d’irrigation de l’oasis et de nous détendre.

Environ 6h à cheval.

 

# Jour 5

Vallée de la Lune et vallée de la Mort

Aujourd’hui nous traversons la mystérieuse vallée de la Lune. Comme son nom l’indique, ses formes géologiques et ses couleurs rappellent étrangement la Lune. Nous passons ainsi ses dunes, tunnels et autres grottes naturelles. En tendant un peu l’oreille, nous entendrons certainement le grondement de ses roches, qui
avec le changement de température craquent comme si elles tentaient de nous murmurer quelque chose.
En quittant la vallée de la Lune nous rejoignons la corniche de la cordillère de Sel. Il s’agit d’une précordillère formée par l’érosion, et qui se transforme petit à petit en remontant vers l’Est en la majestueuse cordillère des Andes. Le vent y souffle pour former à chaque rafale de nouvelles sculptures naturelles. Depuis ses hauteurs nous surplombons la vallée de la mort et ses dunes gigantesques, où se pratique le Sandbord. Connue aussi sous le nom de Vallée de Mars, elle offre un paysage énigmatique qui invite à la contemplation et à l’admiration.
Nous campons à proximité des pétroglyphes de la « Piedra de la Coca », une gigantesque pierre, où autrefois les atacaméniens y crachaient leurs feuilles de Coca mâchées, espérant ainsi faire bon voyage. Aujourd’hui encore il est possible de voir les restes de ces feuilles mastiquées, collées aux parois mais surtout d’y observer des pétroglyphes, art rupestre gravé dans la pierre qui relate d’antiques scènes de chasse. Ces vestiges du passé sont la preuve formelle du passage des caravanes sur ces routes ancestrales. A travers ces gravures, représentant : formes et symboles, ils nous relatent leurs histoires, leur existence, leur vie de tous les jours. Tels des messages gravés dans la pierre, ces symboles font l’objet de nombreuses théories.

Longue journée en selle entre 7h et 8h.

 

# Jour 6

Rio Salado, Cerro Curon

Après avoir quitté la « Piedra de la coca », nous traversons d’incroyables paysages d’une beauté éblouissante pour atteindre le Rio Salado (ou rivière salée) : une zone inhospitalière mais reconnue pour ses pétroglyphes représentant : camélidés, renards et caravaniers.
Certains de ces pétroglyphes sont vieux de plus de 2 000 ans. Nous empruntons donc ces chemins de passage des anciennes tribus nomades qui y transitaient, accompagnées de leurs caravanes de lamas.
Après une jolie balade à travers cet incroyable paysage nous débutons notre ascension vers Cerro Curon, sur un chemin de fortune utilisé uniquement par les quelques ânes sauvages qui s’y aventurent.
Nous établissons notre camping au Cerro Curon (3700m d’altitude), lieu de prédilection des Viscachas, curieux petits rongeurs de l’altiplano andin, qui ressemblent étrangement à un croisement entre un lapin et un écureuil. Nuit de repos assurée grâce au silence absolu qui règne.

Entre 7h et 8h en selle.

 

# Jour 7

Rio Grande et le village de Machuca

Nous poursuivons notre randonnée plein est en direction de Rio Grande, petit village atacameños de l’Altiplano, d’où nous débutons notre ascension dans la cordillère des Andes. Le village de Rio Grande est caractérisé par ses maisons construites entièrement en pierre volcanique, toit de chaume et bois de cactus ainsi que par son système d’agriculture en terrasse.
L’ascension vers Machuca se fait tranquillement sur un sentier, transité auparavant par les caravanes de lamas et encore emprunté aujourd’hui par les bergers et leurs animaux. Les caravanes de lamas étaient autrefois un mode de locomotion courant et utilisées à des fins commerciales. En chemin, nous rencontrons encore
de nombreux enclos qui servaient alors à enfermer les animaux lors des transhumances, réalisées entre les différents villages de l’altiplano. Nous croisons également au détour d’un chemin quelques anciennes habitations de pierre utilisées par les caravaniers et qui sont encore aujourd’hui parfois occupées par les bergers et leurs troupeaux.
Notre ascension se poursuit le long d’une petite rivière qui nous laisse entrevoir petit à petit un changement de paysage, caractérisé par des cultures en terrasses, emblématiques de l’altiplano andin. La rivière s’ouvre enfin sur le Bofedal de Machuca (prairie humide et ensemble de lagunes, utilisées comme pâturage pour le bétail).
Machuca est un petit village reculé, situé à 4015m d’altitude et qui vit de l’élevage de lamas. Ce village ne possède qu’une seule et unique rue mais son église fait tout son charme.
Machuca est un lieu naturel privilégié, ses cieux des plus purs, nous offrent une nuit étoilée digne des plus grands hôtels.
Nous campons près d’une agréable lagune aux abords du village.

Environ 6h à cheval

 

# Jour 8

Oasis Guatim

Après une bonne nuit de repos et un copieux petit déjeuner, nous continuons notre randonnée vers le Sud-Est pour rejoindre le cañon de Turipiti. Les hauts plateaux andins, que nous traversons, sont surprenant par leurs vastes étendues, leurs steppes infinies et enfin l’apparition des cañons.
Le chemin emprunté offre une vue imprenable sur tout San Pedro et au loin le fameux Salar d’Atacama, où nous avons débuté notre randonnée.
Notre destination finale aujourd’hui est l’oasis de Guatin (3 200m) où l’on trouve d’agréables cascades et une rivière où l’on peut se baigner. Guatin est un lieu enchanteur qui allie désert et flore dans un décor aux contrastes géologiques impressionnant.
Cette gorge est également connue sous le nom de vallée des cactus, pour les quelques centaines de cactus centenaires qu’elle possède et qui peuvent atteindre facilement 8 mètres de haut. Il nous est possible de nous promener dans ce cañon, tout le long des cascades, qui nous mènent sur de petites plages de sable.
C’est au bord de cette rivière que nous établissons le campement.

Approximativement 6h en selle.

 

# Jour 9

Gorge du Diable et Vallée de Catarpe

En quittant l’oasis de Guatin, nous empruntons un agréable chemin, d’où nous avons une vue imprenable sur toute la dépression andine, de San Pedro de Atacama jusqu’au Salar.
D’ici il nous est possible de contempler la distance que nous avons parcourue ces derniers jours.
En début d’après-midi nous atteignons l’antre du Diable (la quebrada del Diablo), un canyon situé au coeur de la cordillère de sel. Ce véritable labyrinthe offre des paysages dignes des westerns tournés dans l’ouest américain.
Au sortir de ce canyon nous rejoignons la rivière San Pedro, l’abondante végétation de la vallée de Catarpe, créé un contraste saisissant avec la sécheresse du désert. Dans ce secteur nous croisons la route de nombreux bergers menant paître leurs troupeaux (moutons, chèvres, vaches, lamas).
Nous établissons notre campement dans cette vallée verdoyante de Catarpe et passons la nuit au bord de la rivière, entourée d’arbres, dans ce désert qui se veut pourtant le plus aride au monde. Possibilité de se baigner dans la rivière.

Environ 5h en selle.

 

# Jour 10

Retour à San Pedro

Nous passons une dernière journée tranquille et agréable. Après avoir suivi la rivière San Pedro, nous traversons la deuxième partie de l’antre du diable, canyon très impressionnant, pour enfin rejoindre la vallée verdoyante de Catarpe, et atteindre le centre de San Pedro en direction du ranch.
Nous terminerons notre randonnée en passant par la petite localité de Quitor, où se trouve « el Pukara de Quitor », ancienne forteresse construite au 12ème siècle.
Cette forteresse a été construite de façon tout à fait stratégique. Elle est jonchée sur le haut d’une colline qui surplombe la rivière San Pedro. Il s’agit aujourd’hui d’un monument national, vestige de l’architecture pré-inca. Elle possède d’incroyables constructions de pierres, vieilles de plus de 700 ans et bâtit à des fins défensives. Pukara de Quitor fut utilisé par les autochtones de la zone pour se défendre des Incas puis contre les espagnoles, qui l’envahirent en 1540.
L’après-midi est libre pour visiter le village de San Pedro, découvrir son artisanat ou tout simplement se reposer.
San Pedro possède un musée archéologique très intéressant. Si le cœur vous en dit, il comporte une importante collection d’objets pré-hispaniques découverts dans la région (céramiques, textiles, métaux). La visite de ce musée archéologique est une étape obligatoire pour ceux qui désirent approfondir leur connaissance sur l’histoire de San Pedro de Atacama et avoir un aperçu sur le passé de cette région hors du temps.
Dîner d’adieux avec un dernier barbecue tous ensemble au ranch, durant lequel nous revenons sur les moments passés ensemble.
Ultime nuit à l’hôtel, au centre du village avec salle de bain privée et eau chaude.

Environ 5h à cheval.

 

# Jour 11

Départ de Calama

Transfert vers l’aéroport pour vos vols retour, ou poursuite de votre séjour au Chili.

 

# Jour 12

Arrivée en Europe

 PHOTOS

CARTE

 INFOS COMPLÉMENTAIRES

INCLUS dans le prix

  • Découverte de Santiago et cours de cuisine avec dégustation de repas
  • Accueil à l’aéroport de Calama
  • Guide local anglais/espagnol (francophone en option)
  • 2 nuits en chambres d’hôtes et 15 en bivouac
  • Matériel de bivouac (duvets, tapis, tente, careling, etc…)
  • Transferts
  • Repas mentionnés avec boissons et vins chiliens pour les dîners en bivouacs
  • Excursions mentionnées
  • Entrées des sites culturels mentionnés
  • Fonds de développement projet solidaire

NON INCLUS dans le prix

  • Équipement individuel
  • Assurance individuelle obligatoire et assistance tourisme (annulation, rapatriement, multi risques) en option
  • Repas (sauf si excursion d’une journée complète)
  • Guide francophone en option
  • Boissons en dehors des repas, boissons alcoolisées et pourboires
  • Entrée du parc national Torres del Paine 25€/pers
  • Vols intérieurs (en option)
  • Vol international
1 voyageurs regardent ce voyage en ce moment!
neque. Lorem suscipit lectus dictum facilisis commodo id tristique nec mi, sit
Pachamama Voyages

GRATUIT
VOIR