Le Portugal, ce pays qui semble avoir tout pour lui.

Pour le Portugal, le tourisme durable est un véritable cheval de bataille. Il se présente comme « l’une des destinations les plus compétitives, sûres et durables au monde grâce au développement économique, social et environnemental sur tout le territoire ». C’est, en effet, l’un des 20 meilleurs pays au monde en termes de développement durable. Et il est important de souligner que le développement durable au Portugal n’est pas (qu’) une stratégie touristique et économique. Le Portugal s’inscrit dans une réelle démarche de développement et de tourisme durable et est un exemple pour l’Europe.

Chaque année, il attire un grand nombre de visiteurs. Mais comme partout ailleurs, la covid a freiné cet engouement et a ralenti l’activité touristique. Mais le Portugal a été très réactif et a prouvé qu’il était plein de ressources. Il s’est redressé à vitesse grand « V » et n’en a pas fini de poursuivre ses efforts pour atteindre ses objectifs de développement.

 
crédits: @trésor.économie.gouv
 

Sommaire :

1 Tourisme durable : De quoi parle-t-on ?

Depuis quelques années, le tourisme durable est très en vogue. On l’entend partout car c’est la nouvelle manière de voyager en opposition au tourisme de masse des décennies passées. Mais il faut bien comprendre de quoi il s’agit, pour être un véritable acteur et non pas un simple consommateur d’une nouvelle tendance à la mode.

1.1 Qu’est-ce que le tourisme durable ?

Le tourisme durable est défini par l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT) comme un tourisme qui tient pleinement compte de ses impacts économiques, sociaux et environnementaux actuels et futurs, en répondant aux besoins des visiteurs, des professionnels, de l’environnement et des communautés d’accueil.

Le tourisme durable peut être « responsable », « équitable », « éthique », « solidaire », « humanitaire »… Mais l’objectif est toujours le même : voyager en respectant les hommes et l’environnement

 

Selon « ATD » (les acteurs du tourisme durable), il vise l’équilibre entre trois principes :

 

  1. “ Exploiter de façon optimum les ressources de l’environnement. Elles constituent un élément clé de la mise en valeur touristique, en préservant les processus écologiques essentiels et en aidant à sauvegarder les ressources naturelles et la biodiversité ;
  2. Respecter l’authenticité socioculturelle des communautés d’accueil, conserver leurs atouts culturels bâtis et vivants et leurs valeurs traditionnelles et contribuer à l’entente et à la tolérance interculturelles.
  3. Assurer une activité économique viable sur le long terme offrant à toutes les parties prenantes des avantages socioéconomiques équitablement répartis, notamment des emplois stables, des possibilités de bénéfices et des services sociaux pour les communautés d’accueil, et contribuant ainsi à la réduction de la pauvreté. “

 

schéma tourisme durable
crédits: @Atout France

Si vous souhaitez approfondir, vous trouverez ici 3 vidéos de « l’atelier bucolique » qui vous permettront de comprendre ce qu’est le tourisme durable.

 

Le Portugal vous tente ?

Nos voyages responsables en Péninsule Ibérique vont vous séduire !

1.2 Comment voyager durablement ?

Voyager durablement ce n’est pas seulement se déplacer au seul moyen de ses jambes, avec une gourde réutilisable dans un sac à dos en coton biologique. C’est aussi :

 

Choisir une destination locale permettant d’éviter l’avion mais également de découvrir les richesses qui nous entourent. Car bien souvent, nous ne connaissons pas, ni ne prenons le temps d’explorer nos environs. Les pays limitrophes permettent aussi de faire de beaux voyages enrichissants et dépaysants, sans que l’impact du transport ne soit trop important.

Passer par une agence de voyages responsable. Ce n’est pas chez Pachamama qu’on vous dira le contraire ! Pour ceux qui aiment leurs voyages un minimum organisés, passer par une agence de voyage leur permettra de partir sereins. Mais toutes les agences ne se valent pas et toutes n’ont pas les mêmes priorités. Une agence de voyages durable aura un intérêt particulier à vous faire vivre des expériences locales et responsables inoubliables.

– Choisir son moyen de transport et privilégier les mobilités dites « douces ». Bien qu’il ne soit pas toujours possible d’éviter de prendre l’avion pour se rendre dans certains endroits, il est possible de minimiser la fréquence des trajets. Il n’est pas nécessaire d’aller à l’autre bout de la planète pour passer un beau voyage.

Opter pour le « Slow travel » en privilégiant l’expérience à la destination. Prendre le temps de découvrir un endroit et s’en imprégner plutôt que de se contraindre à l’objectif de l’itinéraire.

– Privilégier les entreprises locales, quelles qu’elles soient, dans la mesure du possible.

Opter pour des hébergements locaux ou limitant leur empreinte écologique : Chambre ou logement chez l’habitant, ecolodge, hébergements labellisés éco-responsables…

Tester des vacances avec du sens en liant l’utile à l’agréable. Le woofing en est un parfait exemple : en échange de votre aide, vous êtes logés et souvent nourris. Les chantiers solidaires associatifs sont également une bonne option.

Privilégier les activités nature, avec ou sans guide, mais sans oublier de la respecter. Bien évidemment.

S’adapter est le maître mot pour voyager de manière respectueuse. S’adapter à la vie des locaux chez qui vous voyagez. S’adapter aux coutumes et traditions. S’adapter à la langue en apprenant quelques mots de base. S’adapter aux religions des pays visités.

 
surfeur portugal
crédits: @Max Pixel

2 Le Portugal : L’une des 10 destinations mondiales les plus prisées

Il y a encore peu de temps, le Portugal n’avait pas l’image qu’on lui connaît. Il n’attirait pas les touristes qu’il attire depuis quelques années. Et il n’était pas aussi stable économiquement qu’il l’est à l’heure actuelle.

Alors comment est-il devenu un incontournable de nos voyages ? (Et le “pasteis de nata », un incontournable des pâtisseries du monde entier ?)

2.1 Un peu d’histoire

Avec la crise économique de 2008, le Portugal a connu des années difficiles de récession et de chômage.

Un plan d’ajustement a donc été mis en place à partir de 2011, afin d’attirer les capitaux en diversifiant son activité, notamment à travers le tourisme.

Et tout bascule vers 2014 : La presse étrangère encense le pays. Un média américain élit Lisbonne comme étant « la ville la plus cool d’Europe ». Un autre parle de l’Algarve comme « l’une des meilleures destinations » … 

 

Pourquoi ? Notamment parce que le « turismo » (office du tourisme portugais) avait beaucoup investi dans des campagnes de communication à l’étranger qui avait généré plus de 10 000 articles à son sujet.

Puis ce sont les évènements avec les pays du Maghreb, qui finissent par rabattre les touristes un peu plus au nord, dans un territoire d’Europe sécure et presque aussi dépaysant que l’Afrique du Nord : le Portugal.

 

Alors le monde commence à se tourner vers ce beau pays, qui semble avoir tout pour lui.

 
sintra ville historique portugal
crédits: @piqsels

2.2 La place du tourisme au Portugal

Le boom qu’a connu le tourisme au Portugal a engendré un certain poids de ce secteur dans l’économie nationale. En effet, avant la covid, le tourisme représentait quasiment 10% du PIB. Là où habituellement, cela avoisine les 2 à 5%.

De ce fait, la croissance des recettes liées au tourisme, a permis au pays d’être plus indépendant économiquement.

De plus, l’essor du tourisme a joué un rôle primordial sur la baisse du chômage. En effet, ce secteur étant très gourmand en termes de main-d’œuvre, il a permis à plus de 350 000 personnes d’avoir un travail.

Le pays a donc adapté ses infrastructures face à la demande grandissante : Liaisons aériennes…

 

Mais le revers de la médaille a été l’augmentation des prix de l’immobilier notamment, ainsi qu’un tourisme que l’on qualifiera de « masse ». Le Portugal s’est retrouvé pris à son propre jeu : L’attraction a été très forte. Trop forte.

Mais en 2018, le pays a connu une baisse de popularité et a vu son tourisme diminuer. Cette décélération a donc permis de freiner cet élan de tourisme de masse qu’il ne désirait pas.

 
plage touristique falaise portugal
crédits: @Wikimedia Commons

3 Le Portugal durable

3.1 Un pays authentique et diversifié

Le Portugal est un pays authentique qui a su conserver ses valeurs et traditions, bien qu’il ait connu une forte croissance. Ce pays agricole et artisanal a su tirer parti de ses supers pouvoirs et a su en faire un atout majeur.

Ses « pasteis de nata » (typique gâteau à la crème, mondialement connu), son liège, son fado, son Porto et sa nature diverse et préservée. Mais aussi ses villes magnifiques comme l’indémodable capitale, Lisbonne. Ou encore ses villages historiques préservés comme Almeida ou Evora.

Comme dit plus haut, Le Portugal ne veut pas d’un tourisme de masse. Il veut s’affirmer comme une destination responsable, de qualité et authentique.

 

Le Portugal est un pays riche de sa nature et de ses Hommes. Un peu rustres parfois au premier abord, ils accueillent pourtant le monde à bras ouverts et grands sourires. Beaucoup parlent français, du fait de l’histoire du pays avec la France.

Quant à la nature, elle ravit toute sorte de touristes. Ceux qui aiment surfer ou bronzer à la plage. Ceux qui aiment parcourir la nature à pied ou à vélo. Ceux qui aiment pratiquer des activités à l’air libre telles que l’escalade, la descente en rappel, le rafting ou le canoë.

pasteis de nata Portugal
crédits: @piqsels

3.2 Un pays tourné vers les énergies renouvelables

En termes d’énergies renouvelables : le Portugal est un modèle en Europe. Depuis 2005, ce pays est le membre de l’Union européenne qui a le plus diminué ses émissions de CO2. La raison : des installations novatrices dans le domaine des énergies renouvelables. Aujourd’hui, sur toute l’électricité consommée au Portugal, 65 % provient d’énergies renouvelables : Eoliennes, panneaux solaires…

 

Trois gigantesques éoliennes flottantes du parc WindFloat Atlantic ont été installées à 20 kilomètres des côtes de Viana do Castelo au Portugal. Le parc a couvert la consommation électrique annuelle de 25 000 ménages, et a permis d’éviter l’émission de 33 000 tonnes de CO2.

 

La centrale photovoltaïque Solara4 : La centrale de Alcoutim s’inscrit dans le projet portugais de valorisation des énergies renouvelables.

La production d’électricité à partir d’énergie solaire que fournit cette centrale permet d’éviter l’émission annuelle de 177 000 tonnes de dioxyde de carbone, soit d’alimenter en énergie 200 000 foyers au Portugal.

 « D’ici 2040, le Portugal prévoit de pouvoir garantir à 100 % la production d’électricité annuelle de son pays grâce aux énergies renouvelables. Si le pays a parié depuis quarante ans sur les énergies renouvelables pour sa consommation d’électricité, cet engagement est facilité par la diversité de ses ressources naturelles. Pays baigné de soleil et venteux selon les saisons, l’État mise également sur ses fleuves, rivières et torrents. Environ 200 barrages hydrauliques fonctionnent au Portugal afin de couvrir les besoins en électricité. Le Portugal a récemment voulu monter d’un cran dans ses investissements en créant un barrage hydroélectrique couplé d’une centrale solaire flottante à Alto Rabagão ».

Source: https://www.hellowatt.fr/blog/portugal-energies-renouvelables/

 
éoliennes portugal développement durable
crédits: @ Jason Bickley

3.3 Un pays récompensé et engagé

En 2019, Le Portugal a remporté 13 “World Travel Awards, (Oscars du tourisme) et a été élu meilleure destination de la planète pour la troisième année consécutive.

Et il s’est une nouvelle fois distingué en 2021,  lors de la 28e édition des World Travel Awards, en remportant plus de 20 distinctions nationales et prix européens.

Notamment le prix européen du tourisme responsable pour l’observatoire “Dark Sky Alqueva”.

 

Le “turismo” a également adhéré au Conseil mondial du tourisme durable (GSTC) et au Pacte portugais pour les plastiques. Il participe activement au Conseil mondial du voyage et du tourisme (WTTC) et à la Commission européenne du voyage.

En mai 2021, il a participé au “Forum de haut niveau pour un tourisme durable”, lors duquel Rita Marques (secrétaire d’État au tourisme) a déclaré : « Nous devons créer les conditions permettant, à moyen et à long terme, de promouvoir une transformation efficace du secteur du tourisme et de le hisser à un niveau supérieur de développement, plus durable, plus responsable et capable de créer davantage de valeur ajoutée ».

 

En février 2022, Le Portugal a été élu « meilleur pays du monde pour voyager et travailler» par Forbes. A l’ère du télétravail, le pays a choisi d’offrir un visa de « nomade numérique », comme l’a fait le Costa Rica. Cette stratégie leur permet d’attirer un tourisme de qualité, de court à moyen terme.

3.4 Le label “clean and safe”

Depuis le covid, le « turismo » s’est engagé dans différentes initiatives du secteur touristique.

Il a mis en place, notamment, le label « clean and safe », qui vise à contrôler les conditions sanitaires des hébergements touristiques en garantissant la protection sanitaire anticoronavirus. Mais il est appelé à évoluer en intégrant des critères tels que la réduction de sa consommation d’eau, l’auto-alimentation énergétique, le bannissement des plastiques, la mesure de l’empreinte carbone…

 
label clean and safe portugal
crédits: @ visitportugal

4 Le Portugal, destination Nature

Voici quelques destinations « vertes » à ne pas manquer. Mais la liste est non exhaustive, car le Portugal regorge d’endroits magnifiques. 

4.1 L’Archipel des Açores : Le “green spot”

Ce magnifique archipel situé au milieu de l’Atlantique est connu pour ses côtes spectaculaires, ses vastes pâturages verdoyants, ses geysers fumants et ses lacs volcaniques. La beauté naturelle des Açores est sans aucun doute à couper le souffle, mais pas seulement. C’est la première région du Portugal et le seul groupe d’îles au monde à être certifié comme destination touristique durable. Il s’agit d’une distinction attribuée à seulement 13 régions de la planète. Le prix dans la catégorie « argent » a été décerné début décembre 2019 par le Global Sustainable Tourism Council (GSTC).)

4.2 La Serra da Estrela, “la montagne de l’étoile”

Située au centre du Portugal, cette chaîne de montagne est la plus grande zone protégée portugaise et aussi le point culminant du pays.

La Serra de Estrela c’est l’endroit idéal pour du tourisme vert…ou blanc selon la saison. Car en hiver, c’est le seul endroit du Portugal où il est possible de skier avec 6 kilomètres de pistes. Aux beaux jours, il y a le choix entre les randonnées, les baignades dans les lacs, le vtt, l’escalade, les visites de pâturages et les dégustations de fromage. Les paysages, la faune et la flore sont aussi exceptionnels les uns que les autres.

 
serra da estrela montagne portugal
crédits: @larahcv

4.3 L’Algarve, l’attrayante

Plages isolées, parcs naturels et petits villages pittoresques sont les joyaux de l’Algarve. Si Faro, sa capitale, est relativement bétonnée ce n’est pas le cas du reste de cette région attrayante et ensoleillée. Elle est notamment connue pour ses fameuses falaises sur lesquelles serpentent des sentiers à perte de vue.

plage algarve portugal falaises
crédits: @Max Pixel

4.4 Madère, l’île écotouristique

Elle a été élue meilleure destination insulaire du monde, pour la septième année consécutive. Rien que ça!

Pourtant Madère c’est 57 km de longueur sur 22 km de largeur, seulement !

Cet archipel est situé sur la plaque africaine, quasiment sur la même latitude que Casablanca au Maroc. Elle se compose de huit îles dont seulement deux sont habitées : Madère et Porto Santo.

Des forêts classées au patrimoine de l’humanité. L’île dorée de Porto Santo, étendue sur 9 km de sable fin et d’eaux turquoise. Le parc naturel de Madère ou encore le parc écologique de Funchal sont autant de trésors qu’offre le Portugal.

madère île nature portugal
crédits: @ franky1st

4.5 L’ Alentejo, l’authentique région rurale méconnue du Portugal

Cette région rurale de l’intérieur du pays est très peu peuplée et occupe pourtant une grande superficie du territoire. Son climat y est pour quelque chose. Mais les surfeurs notamment raffolent de ses plages. Et ceux qui aiment échapper à la foule touristique y font de l’agritourisme.

L’Alentejo c’est aussi une histoire encore visible avec ses villes fortifiées conservées comme la belle et calme Evora. Cette ville classée patrimoine mondial de l’Unesco est située au centre du Portugal, entre Lisbonne et la frontière avec l’Espagne. Elle est indéniablement l’une des plus belles villes du Portugal.

village alentejo Portugal
crédits: @philiprmiles

5 Conclusion

Le Portugal semble, en effet, être un pays qui a tout pour lui. Mais qui a tout pour nous également, voyageurs responsables.

Pourquoi? Parce que ce pays est écologiquement responsable, économiquement durable, culturellement préservé et reconnu pour tout ces aspects.

Les villes charmantes et les villages typiques sont aussi nombreux que les paysages naturels sont diversifiés et préservés. Le « pays du fado », comme on l’appelle souvent, est bien plus que cela. Il est riche de sa culture, de sa nature et de ses Hommes et il leur rend bien.

 

Quoi que vous recherchiez dans un voyage, vous le trouverez au Portugal. 

voyageurs joyeux liberté
crédits: @piqsels

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers voyages

Circuit au Coeur de la Serra da Estrela

Colombie ancestrale et naturelle

Peru Magico

Pour voyager responsable, partez avec nous !

CONTACTEZ-NOUS !

Claudia & Miralda
06 62 49 50 85
hola@pachamama-voyages.com

Pachamama Voyages

GRATUIT
VOIR