I – Définition du tourisme responsable

Le monde touristique n’échappe pas à l’évolution. Le tourisme a changé et il  impacte aujourd’hui l’environnement social, économique et écologique des pays visités. En conséquence, le tourisme responsable est né. Mais alors, qu’est-ce que le tourisme responsable ?

Le tourisme responsable est une préoccupation actuelle qui accompagne les enjeux du développement durable. 

Le développement durable répond aux besoins d’une population sans compromettre ceux des générations futures. Les enjeux sociaux, environnementaux et économiques sont les piliers de ce développement. 

Le tourisme responsable a pour objectif d’appliquer les principes du développement durable en y ajoutant le développement économique. 

Le tourisme responsable c’est aussi le respect des traditions et des coutumes dans les pays visités. Ce type de tourisme se situe en général dans les pays en développement. Ils concentrent la majeure partie du patrimoine environnemental de la planète et aussi les populations en difficulté.

Le tourisme responsable a beaucoup d’aspects positifs, pour nous et pour la planète. Les voyages sont plus chaleureux grâce à des groupes restreints sensibles à la découverte de l’autre.

 

Marcheurs responsables
Panorama d’exception
Photo prise par les voyageurs de la team Pachamama Voyagehttp://Tourisme responsable definition

II- Tourisme responsable contre tourisme de masse

Le tourisme de masse est né avec la généralisation des congés payés dans les pays industrialisés. Les populations peuvent désormais voyager et cela a un impact économique. 

Les sites ultra touristiques sont victimes du tourisme de masse. Ce sont les villes, les côtes et les sites connus qui souffrent le plus. Même si la saturation des espaces est temporaire ou saisonnière, les impacts négatifs, eux, sont durables. Les riverains subissent des nuisances sur leur mode de vie et leur confort (pollution, paysages défigurés, dégradation des sites culturels et historiques).  Certaines villes, telles que Venise ou Barcelone, remettent en question ce modèle.  

Le tourisme de masse entraîne aussi une surconsommation des ressources naturelles (l’eau douce utilisée par les chaines hôtelières) et produit de nombreux déchets. Ce tourisme engendre des émissions de gaz à effet de serre qui polluent l’air et l’eau…

Heureusement, aujourd’hui, les mentalités changent. Les voyageurs deviennent sensibles à leur empreinte écologique. Ils souhaitent un retour aux sources et au calme. Les jeunes, tout particulièrement, adoptent de nouveaux comportements. Le tourisme durable devient un idéal et se substitue au tourisme de masse. Ce tourisme est basé sur la protection du patrimoine naturel et culturel d’une région et cela bénéficie aux populations locales. 

Un autre aspect du tourisme responsable est la revalorisation identitaire, la préservation des savoir-faire locaux. 

Saturation et tourisme de masse
Tourisme de masse Voyage désagréable, encombré. @Piqsels
La qualité des rencontres
Partage Bonheur
Photo prise par les voyageurs de la team Pachamama Voyage

http://Tourisme de masse definition

III – Les grands principes du tourisme durable et responsable.

Les principes du tourisme durable se rapprochent de ceux du développement durable.

Le développement durable a pour principes : la santé, la qualité de vie, la solidarité sociale, la protection de l’environnement, la préservation de la biodiversité et le respect des écosystèmes.

Le tourisme responsable, encore appelé tourisme éthique s’accorde avec ces principes sur plusieurs points :  d’abord, le respect de la nature, puis le développement économique et social des populations locales et, enfin,  la consolidation des modes de fonctionnement durables. 

Ce type de tourisme privilégie les échanges entre les visiteurs et la population locale. Ces échanges favorisent la découverte de l’autre. Ce tourisme est basé sur le respect, la qualité de l’échange et la solidarité. Tous ces éléments contribuent à l’entente et à la tolérance interculturelle et participent à l’amélioration des conditions de vie des populations locales.

Le profit n’est plus la seule valeur. Un climat de confiance s’installe entre le voyageur et les habitants.

Cela permet d’assurer une activité économique viable sur des bases saines et à long terme. Des emplois stables sont créés, offrant des bénéfices sociaux pour les communautés d’accueil. 

Actuellement, le développement durable et tous ses enjeux environnementaux sont de réelles préoccupations pour les voyageurs. C’est pourquoi les agences de voyage s’adaptent en faisant évoluer leur offre. 

Elles se lancent le défi du tourisme responsable.

Pour finir, le tourisme responsable favorise les modes de fonctionnement durable en proposant des améliorations simples du quotidien et à la portée de tous. Par exemple : arrêter de prendre des prospectus, favoriser le vélo, favoriser les petites structures hôtelières, faire du tri sélectif, ne pas jeter ses mégots par terre. Et encore bien d’autres actions qui permettent une amélioration de la santé de la planète.   

Respecter les traditions locales
Traditions Coutumes Communion
Photo prise par les voyageurs de la team Pachamama Voyage

http://Les principes du tourisme responsable

IV  – Les perspectives de ce nouveau tourisme 

Aujourd’hui, suite à la crise sanitaire que rencontre la majeur partie du monde, le tourisme responsable devient la solution.

Le #stayathome prôné en période de confinement reste toujours une « tendance » à adopter. Le tourisme éthique doit encourager les bonnes pratiques sanitaires (port du masque lors de visites, se laver les mains régulièrement, respecter les distanciations sociales, etc…) mais il doit aussi survivre. Pour cela, l’ensemble des acteurs de l’industrie touristique devra intégrer les impératifs du développement durable comme l’a décrété en 2004 l’Organisation mondiale du tourisme.

Il faut poursuivre sur cette voie.

Enfin, Le tourisme, s’il se responsabilise, permettra de trouver une balance équitable entre l’aspect environnemental, économique et socioculturel. Les pays d’accueil pourront ainsi profiter des retombées économiques et bénéficier de nombreuses créations d’emplois. La valorisation des patrimoines locaux, des traditions et des cultures, ainsi que la préservation de la biodiversité et le respect de l’environnement, permettront aussi de proposer des produits et services de qualité pour les touristes.

Les ONG, les professionnels du tourisme, les touristes et les populations locales doivent donc s’impliquer réellement dans ce sens.

Il faudrait que dans le futur, tous ces acteurs se réunissent avec un fort appui des acteurs politiques de manière à assurer par une large participation, la création d’un consensus. Ce consensus permettra de mettre en place des mesures correctives et préventives.

Avenir du tourisme responsable

 

V  – Pachamama Voyages et le tourisme responsable

Reconnues tant par les grandes instances mondiales du tourisme que par la clientèle, les agences doivent s’adapter aux grands enjeux contemporains afin d’assurer leur pérennité.

Pachamama Voyages dont l’ADN est le tourisme responsable depuis toujours s’implique continuellement dans cette révolution. Satisfaire la demande de ses clients en appliquant les préceptes du développement durable est son challenge quotidien.

Pachamama Voyages s’engage à vous offrir un tourisme responsable et équitable pour continuer à avancer vers le progrès. 

L’ADN responsable et équitable de Pachamama Voyages ne sera en rien changé après cette pandémie. Notre agence continuera de placer les relations humaines et la protection de la planète avant tout. 

http://Pachamama Voyage site internet

Tourisme responsable
Joli paysage atypique
Photo prise par les voyageurs de la team Pachamama Voyage
 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Donec nec felis commodo vulputate, ut Aenean odio porta. mattis
Pachamama Voyages

GRATUIT
VOIR