• Pourquoi aller à Oaxaca ?

Coucher de soleil dans l’État de Oaxaca – Crédit : Paco Trinidad photo

Sommets hauts de plus de 3000m, cavernes parmi les plus profondes au monde, plages vierges, jungles cachées, vallées abritant des villages à la culture ancestrale… Alors une visite de Oaxaca s’impose !

Oaxaca est digne d’intérêt pour diverses raisons ! Parmi elles : ses riches traditions artisanales, festives et gastronomiques indiennes. Son architecture coloniale vaut également le voyage. Et l’ancien collège de San Ildefonso, qui est aujourd’hui devenu un musée, en est la preuve ! Le territoire de Oaxaca est aussi merveilleusement bien adapté à la randonnée, que ce soit à pied, à cheval ou à vélo ! Et n’oublions pas qu’au nord se trouve la Sierra Norte, chaîne montagneuse grandiose…

  • Un peu d’histoire pour les curieux….

À partir du XVème siècle, les Aztèques soumettent les Zapotèques et les Mixtèques.

Les montagnes de Oaxaca – Crédit : Alistair Kitchen

Mais cela dure peu car en 1529, les Espagnols s’installent. Le déclin de la population indienne débute alors à cause de la colonisation malgré les rébellions indigènes organisées jusqu’au XXème siècle, toujours en vain. Le Templo Mayor était le nom de la grande pyramide de Tenochtitlan, capitale des Aztèques. Il fut détruit durant la construction de la ville moderne : Mexico. Mais il est redécouvert avec les fouilles archéologiques de 1978.

Le pays s’industrialise entre 1876 et 1911 sous Porfirio Diaz. Cependant, le président instaure également la corruption jusqu’à la révolution de 1910.

Aujourd’hui, le tourisme est pérenne dans la ville de Oaxaca. Mais les alentours sont plus délaissés. Par ailleurs, une fracture sociale subsiste entre l’élite au pouvoir, majoritairement d’origines métissées (les mestizos) et la population indienne déshéritée.

Ville riche d’histoire, de traditions indigènes ancrées et haut-lieu de la culture mexicaine, Oaxaca mérite d’y passer du temps ! Elle est d’ailleurs inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1987. Le centre historique de Oaxaca doit ce titre à toutes ses églises et places, galeries d’art, musées et espaces verts. Le zócalo est le cœur de la ville, c’est là où se trouve la cathédrale notamment. L’atmosphère qui y règne est agréable, notamment grâce à ses rues paisibles et colorées. Il s’agit d’une des villes les plus sûres du Mexique. Ceci dit, son charme n’empêche pas l’émergence de revendications qui s’inscrivent par exemple dans les rues avec le street art. Et c’est cela qui rend Oaxaca si complexe et intéressante !

  • Les spécialités de Oaxaca :

– Concentration d’art contemporain local inspiré de la culture et mythologie indigène.

– Résurgence du street art engagé depuis les troubles politiques de 2006 (répression d’une manifestation d’enseignants qui fit 17 morts suivies de manifestations de masse).

Agave – Crédit : Amante Darmanin

Sacré Mole : Sauce onctueuse dont les ingrédients et la couleur varient. Cette spécialité comporte cependant toujours des noix, du piment et des épices. Il y en a pour tous les goûts et pour accompagner toutes sortes de plats : boeuf, poulet, fruits tropicaux…

– Le Mezcal : Boisson très alcoolisée (40 à 50%) à base d’agave, plante qui met entre 7 et 70 ans à mûrir. Un effet de transe est parfois suscité par cette boisson très respectée des Mexicains. Bien-sûr, il en existe de nombreuses variétés selon la région de production, la composition, l’espèce utilisée, le prix… Une dégustation s’impose !

Pulque – Crédit : katiebordner

– Le centre-ville de Oaxaca est interdit aux voitures, ce qui rend les balades très agréables !

Pulque : Boisson alcoolisée (entre 6 et 8°) traditionnelle mexicaine issue de la fermentation partielle de la sève de divers agaves. La consommation du pulque a progressivement diminué au Mexique après l’apparition de la bière. Ainsi, la capitale mexicaine ne compte plus que quelques pulquerías. Autrefois, le pulque était un élément essentiel dans la vie rituelle préhispanique, pour entrer dans un état altéré de la conscience  et rendre la communication avec les dieux plus efficace.

  • Quand est-ce qu’on y va ?

Saisissez l’occasion d’aller voir l’ancien collège de San Ildefonso, le Templo Mayor, de goûter à la gastronomie mexicaine… En partant avec Pachamama Voyages, vous pourrez aussi rencontrer la communauté Latuvi qui vit dans la Sierra Norte de Oaxaca ! Nous vous emmenons hors des sentiers battus dans les états de Mexico, d’Oaxaca et de Puebla. Des pyramides aztèques aux temples mayas, du Mexique précolombien au Mexique moderne, de Frida Kahlo à Diego Rivera, des villages mexicains aux gratte-ciels futuristes du Paseo de la Reforma, vous découvrirez la culture populaire contemporaine, l’architecture, l’artisanat indien haut en couleur mais aussi le street art dans les rues de Mexico… Pour en savoir plus sur notre circuit à Oaxaca, cliquez ici !

Vue sur Oaxaca – Crédit : Nicolas Vigier
accumsan in consectetur leo ipsum elit. commodo Praesent sed sem, tempus
Pachamama Voyages

GRATUIT
VOIR