Que voir au Nord du Chili ? Les incontournables du nord Chilien

Visiter le nord du Chili vous tente mais vous ne savez pas par où commencer ? C’est normal, ce pays regorge de trésors ! Pachamama Voyages vous présente les choses incontournables à faire ou à voir au nord de la région juste ici !

Le Chili, ou la República de Chile, est le pays le plus développé d’Amérique latine, avec ses 18 millions d’habitants et ses 15 régions il s’étend sur plus de 6000 kilomètres entre la côte Pacifique et l’Argentine, impressionnante configuration ! De plus, ce pays possède une diversité de paysages incroyable : entre montagnes, plaines, plages, volcans, côtes… Vous imaginez bien que la liste des choses à faire et à voir est interminable ! Alors pourquoi visiter le nord du Chili ? Et que faire ? Rien que pour vous, nous avons listé quelques activités indispensables à votre voyage afin d’en profiter au maximum et repartir avec le plein de souvenirs. Depuis la région d’Arica jusqu’aux petits villages du désert en passant par les constellations, suivez le guide !

visiter le nord du chili : ville d'aria
Ville d’Arica – Crédit : @wikimedia

1. Visiter la région d’Arica : l’éternel printemps du Chili

Pour ce premier lieu incontournable du Chili, rendez-vous sur la côte pacifique, dans la ville capitale de la région d’Arica, appelée San Marcos de Arica, à deux pas de la frontière avec le Pérou et la Bolivie. Entre terres et plages paradisiaques, cette ville portuaire de 210 000 habitants vous offrira des conditions idéales afin de profiter au maximum du paysage. Températures chaudes en été, tempérées en hiver, et un taux d’ensoleillement exceptionnel qui la rend si prisée tout au long de l’année. Voilà donc pourquoi on la surnomme la ville de l’éternel printemps ! 

 

1.1 La Lisera et El Laucho : les plages du nord chilien

La région d’Arica compte aussi deux des plus belles plages du pays : La Lisera et El LauchoAvec leur sable blanc, leurs cocotiers, et leurs jardins, elles sauront vous accueillir comme il se doit !

 

visiter le nord du chili : la lisera
Plage de la Lisera – Crédit : @sebaskyscrapercity

 

El Laucho est la plage la plus proche au sud d’Arica. Elle possède une zone de baignade plutôt calme, des palapas (petites habitations en feuilles de palmier) qui vous permettrons de profiter d’un peu d’ombre, et quelques restaurants où vous pourrez manger ou vous rafraichir. Vous pourrez également admirer les bancs de poissons à travers une eau cristalline ou vous baignez dans des piscines d’eau de mer. Le soir, vous profitez de la promenade Le Laucho, qui est toujours très animée, surtout le week-end. Cette promenade relie El Laucho à la plage La Lisera, qui est elle un peu plus familiale avec son grand parc et même son trampoline pour enfants, accessible contre quelques pesos.

Pour ceux qui préféreraient un peu plus de tranquillité et moins de foule, le sud de la région d’Arica abrite aussi la Playa Corazones, très calme et silencieuse. Elle pourra vous offrir un magnifique coucher de soleil le soir venu. Non loin de là se trouve également les grottes d’Anzota, que vous pourrez visiter afin d’avoir une vue imprenable sur l’océan. 

 

visiter le nord du chili : Plage Corazones
Vue sur l’océan depuis les grottes de l’Annota – Crédit : @betoscopio

 

1.2 Grimper en haut de la colline El Morro

Après avoir profité de la beauté des plages d’Arica, direction la colline El Morro, à deux pas de la plage El Laucho.

Depuis la Plaza Colon, il faudra compter 15 minutes afin de rejoindre le sommet de cette célèbre colline qui était utilisée au XIXe siècle pour protéger la ville. La copine El Morro vous offrira une vue panoramique sur la ville d’Arica depuis ses 100 m d’altitude. Avec tant de hauteur, vous pourrez également reconnaître les dunes du désert d’Atacama en arrière plan, un mélange de paysages unique qui vaut le détour et vous promet de superbes photos. Voilà déjà plusieurs bonnes raisons de visiter le nord du Chili !

visiter le nord du chili : El Morro
Colline El Morro – Crédit : @wikipedia


2. Le Désert d’Atacama : l’endroit le plus aride au monde se trouve au Chili

En voyageant au Chili, vous aurez la chance de pouvoir vous rendre au désert hyper-aride d’Atacama. Cette région de 104 903 m2 vous offrira de magnifiques paysages composés de dunes, de terres, d’oasis, ou encore de gigantesques volcans … Ils forment la frontière naturelle du pays avec la Bolivie et l’Argentine, tout cela sous un grand soleil et sans aucune goutte de pluie ! En effet cette région porte bien son statut de désert hyper-aride : elle peut facilement être privée de précipitation pendant une cinquantaine d’années, et certains endroits n’ont même jamais connu la pluie ! Cela vous laissera le temps de vous y promener bien au sec. Coté températures, elles peuvent descendre jusqu’à -10 degrés la nuit et monter jusqu’à 50 degrés la journée ! Durant votre voyage, vous pourrez faire connaissance avec les Lickan Antay, communauté résidente du désert d’Atacama.

Ce désert sera aussi l’occasion pour vous de découvrir des espèces animales très rares et protégées par l’organisation WWF : lamas, flamants roses, tatous, viscaches… Alors que faire dans cet immense désert ? La réponse tout de suite !

 

visiter le nord du chili : désert d'Atacama
Désert d’Atacama – Crédit : @grebmot

2.1 San Pedro de Atacama : le petit village du désert chilien

Au nord-est du Chili, en plein désert et au coeur d’un oasis, San Pedro de Atacama est un chaleureux village typique de la région comptant environ 5000 habitants. Entouré d’un splendide décors digne des plus grands films, vous vous sentirez très vite comme chez vous grâce à la convivialité des habitants qui sauront vous accueillir de la meilleure des manières.

Étant un lieu touristique incontournable du nord du Chili, vous trouverez dans le village de San Pedro de Atacama un certain nombre d’hôtels, campings, chambres chez l’habitant pouvant vous accueillir toute l’année.

Cette région possède de nombreux sites archéologiques à visiter, et elle est aussi propice à plusieurs activités comme la randonnée, l’escalade ou le ski sur sable ! De quoi ne pas s’ennuyer pendant plusieurs jours !

Depuis ce petit village, vous pourrez également vous aventurez dans des excursions inoubliables du nord du Chili : la cordillère des Andes, le salar d’Atacama, les geysers d’El Tatio… Allez, en route !

visiter le nord du chili : San Pedro de Atacama
Une ruelle de San Pedro de Atacama – Crédit : @wikimedia

2.2. S’envoler sur la Vallée de la Luna : comme sur une autre planète

A une dizaine de kilomètres de San Pedro de Atacama, dans la région d’Antofagasta, vous trouverez la Vallée de la Luna.

Pourquoi ce nom, la Vallée de la Lune ? Tout simplement car cette vallée vous offrira un spectacle unique et dépaysant, sans aucune humidité et par conséquent aucune flore ni aucune faune. Vous aurez l’impression d’être sur une autre planète grâce à ce magnifique paysage qui s’est créé au fil du temps avec l’érosion de l’eau et du vent.

Cependant, avant de vous aventurer sur la Lune, il y a quelques points importants à connaître. Comme tout désert, les températures y sont élevées la journée, l’heure idéale pour commencer la visite de la Vallée est donc très matinale : moins de monde et moins de chaleur ne vous serons que bénéfique !

Enfin, ne pas oublier une grosse bouteille d’eau et une casquette pour se protéger de ce soleil désertique qui ne vous préviendra pas avant de vous laisser de beaux coups de soleil !

 

visiter le nord du chili : la vallée de la Luna
Vallée de la Luna – Crédit : @12254307

2.3 Visiter le parc national Lauca : un spectacle de paysages chiliens

Vous l’aurez bien compris, visiter le nord du Chili est synonyme de beaucoup de marche ! A l’Est de la région d’Arica, vous trouverez le grand parc national Lauca, un lieu culturel et historique classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Composé de hauts plateaux, de paysages de la pré cordillère et de l’Altiplano, ce parc possède également le magnifique lac Chungará. Perché à plus 4500m d’altitude et entouré de monts enneigés, c’est l’un des lacs les plus élevés au monde. Avec tant de diversité de paysages, ce n’est pas pour rien qu’on définit le parc Lauca comme le plus beau parc du Chili ! 

Avec son climat sec et froid, il est conseillé de vous y rendre entre avril et novembre afin d’éviter la saison des pluies, aussi appelée hiver bolivien

Coté transport, la meilleure façon de visiter le parc est sans aucun doute la voiture, si vous n’en possédez pas, la ville d’Arica met à disposition des voitures en location pour les aventuriers !

Petite information importante : les écarts thermiques entre le jour et la nuit y sont très importants : ils peuvent aller jusqu’à 20 degrés avec des nuits glaciales ! Il faudra donc penser à prendre de quoi se couvrir.

Enfin, le parc étant situé à une altitude de plus de 4000m d’altitude, il est vivement conseillé de s’y prendre en deux fois : passer une nuit dans la ville de Putre, par exemple, située à 3500m d’altitude, afin de s’acclimater, avant de partir à la conquête du parc !

visiter le nord du chili : parc Lauca
Lac Chungará depuis le parc national Lauca – Crédit : @PeladínSinOlfato

3. Le Chili : en première ligne face aux étoiles

3.1 Visiter les observatoires scientifiques du nord du Chili

Le Chili est reconnu comme l’un des principaux lieux d’observation astronomique du monde. Avec ses conditions optimales comprenant un climat sec, un faible taux d’humidité, et une pollution lumineuse inexistante, il est l’endroit idéal pour observer les constellations. En haut de la montagne, à 2635 m d’altitude, et grâce à l’observatoire astronomique Cerro Paranal « The Very Large Telescope » (VLT), qui est le 3ème plus grand projet de l’Observatoire européen austral (ESO), vous pourrez vous évader le temps d’un instant en observant les merveilles du ciel. 

Dans le désert d’Atacama, vous pourrez aussi visiter l’observatoire de Chajnantor, « l’Alma », qui est le plus grand réseau de télescopes au monde, situé à 5000m d’altitude, vous pourrez y accéder le samedi et le dimanche matin, sous réservation. 

Pachamama Voyages vous offre d’ailleurs la possibilité de visiter une partie de cet observatoire situé dans le nord du Chili grâce à un voyage très astronomique !

 

visiter le nord du chili : Observatoire de l'Alma
Observatoire de l’Alma – Crédit : @wikipedia

4. Rencontrer les populations locales du nord du Chili en visitant la région

Le Chili est riche de différentes communautés que vous aurez la chance de rencontrer en voyageant à travers le pays. Après les Mapuches, (signifiant « peuple de la terre ») qui représentent presque 2 millions de personnes à travers le pays, vous trouverez pas moins de 8 autres communautés. Chacune possède ses propres coutumes, ses propres langues, et toutes sont dispersées sur le continent. Pachamama Voyages est parti à la rencontre des peuples du nord du pays.

visiter nord du chili : population Aymaras
Aymaras au Chili – Crédit : @wikipedia

Commençons par les Aymaras. On ne compte pas moins de 2 millions d’Aymaras dans le monde ! La plupart sont localisés en Bolivie mais approximativement 114 523 d’entre eux vivent au Chili. C’est la plus grande population juste derrière les Mapuches. Vous pourrez les rencontrer en vous rendant au nord-est du pays, juste à côté de la frontière avec la Bolivie et le Pérou ainsi que dans les villes et dans les villages du désert. Ce peuple se distingue par une langue commune qui est l’aymara et vit principalement de l’agriculture et du textile, deux activités qui caractérisent souvent les populations andines. Cette population connaît malheureusement un manque de reconnaissance et de protection de la part du Chili.

visiter le nord du chili : population Quechua
Femme Quechua et ses enfants – Crédit : @PetervanderSluijs

 

Partons ensuite à la rencontre des Quechuas (ou Quichuas, Kichuas, Kichwas, Kechuas). Cette population est largement inférieure à celles des Aymaras. Vous ne trouverez qu’environ 6000 Quechuas au Chili, vivant principalement à Ollague, à la frontière bolivienne, dans l’extrême nord-est du pays. Mais une grande partie vit aussi dans les régions andines du Pérou, de la Bolivie, et de l’Equateur. Les quechuas partagent la langue appelée le… Quechua ! Cette langue était la langue officielle des Incas.

 

Maintenant, direction les Andes et la région d’Atacama, à la découverte des KollasCe peuple comptent 67 046 membres, et la majorité d’entre eux habite en Argentine mais si vous passez par le Chili vous pourrez également faire leur connaissance. Ce peuple parle aymara ou quechua.

Toujours dans la région d’Atacama, vous pourrez croiser certains des 21 000 Atacameños, (signifiant “Peuple d’Atacama”), qui s’auto-surnomme les Lickan Antay (« les habitants du territoire »). Cette population parlaient le kunza, qui est aujourd’hui une langue éteinte. Les Atacameños vivent d’élevage, d’agriculture et même de métallurgie. Vous pourrez les croiser en vous rendant dans le désert d’Atacama abordé en haut de l’article !

 

Alors, tenté de visiter le Nord du Chili ?

Pachamama Voyages a quelques voyages au Chili qui seraient susceptibles de vous plaire !

 

Notre de sélection de vidéos sur le Nord du Chili

 

Une carte des sites intéressant du nord du Chili

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

amet, sit accumsan eleifend justo dolor.
Pachamama Voyages

GRATUIT
VOIR