Visiter Lima : nos 20 incontournables à découvrir absolument !

Lima : escale dans “la cité des rois”

Sur les traces du conquistador, Francisco Pizarro, partons visiter Lima, l’ancienne cité des rois.

C’est à l’autre bout du monde en 1535, le long de la côte pacifique que l’actuelle capitale du Pérou est fondée par Francesco Pizarro. Lima a longtemps été la ville la plus importante d’Amérique du Sud. Elle est le centre de décision politique au cours de la période coloniale.

Réputée pour ses quartiers dynamiques, tels que Barranco et Miraflores. Lima est une ville aux nombreuses richesses. Longtemps boudée par les touristes, la ville retrouve peu à peu son éclat d’antan et est aujourd’hui un incontournable à visiter au Pérou. En 2016, Lima est nommée capitale mondiale de la gastronomie.

Lima balcons
Lima balcons Credit Photo Philippe Larosa

Un voyage inoubliable vous attend à Lima. Une excursion semblable à peu d’autres, sous le signe de la culture, de la tradition et du dépaysement. Préparez-vous pour une aventure dans l’une des plus belles villes du pays. Au programme: visites de musées, rencontre avec les communautés péruviennes, découverte des places et édifices historiques de la ville et balades dans les quartiers les plus vivants de la capitale du Pérou.

Découvrez mes 20 incontournables qui vont vous donner envie de visiter Lima au Pérou.

Le berceau de Lima : La plaza de armas

La plaza de armas, également nommée plaza mayor, est le cœur de la ville de Lima. La plus ancienne place de la ville fut fondée par le conquistador Francisco Pizarro. Une place historique dont les nombreux édifices érigés autour témoignent de l’importance de cet incontournable de Lima.

L’aventure commence à la Plaza Mayor

Le point de départ d’une excursion à Lima. La place d’armes regorge de fabuleux édifices. La basilique-cathédrale de Lima, le palais de l’Archevêché, le palais du gouvernement, le musée del pisco, chocomuseo et le bar cordano. C’est l’occasion de flâner et de contempler l’architecture de style coloniale de ces bâtiments historiques.

visiter Lima: Plaza mayor
Visiter Lima : Plaza mayor Crédit photo : Guldem Ustun

Visiter Lima : la cathédrale de Lima

L’église de Notre-Dame de l’assomption a été construite sur les bases d’un ancien temple dédié au dieu Puma, en 1535.  L’édifice gothique et baroque de style colonial se situe sur la plaza mayor, à Lima. En 1541, le diocèse de Lima est élu. L’église devient la cathédrale-basilique Saint Jean l’Apôtre et l’évangéliste. L’édifice subit de multiples détériorations à la suite des diverses catastrophes naturelles qui ont impacté le Pérou. C’est en 1625, que la cathédrale de Lima prend sa forme actuelle et s’achève en 1797. Elle est consacrée à l’apôtre et évangéliste, Saint Jean. Au milieu du XXe siècle, les ossements du conquistador Francisco Pizarro y sont retrouvés. Sa sépulture y est actuellement exposée dans l’une des chapelles.

Une façade au style très marqué

L’extérieur de la cathédrale surprend par sa grandeur. Le bâtiment de couleur blanc interpelle les visiteurs par ses deux immenses tours visibles de l’autre côté de la ville. Semblable aux autres cathédrales, l’édifice possède trois portes. La façade ne laisse pas les visiteurs insensibles. Ses sculptures et gravures sont un rappel aux styles baroque et gothique très marqués.

Les trésors de la cathédrale

Un joyau architectural de la capitale du Pérou. Ce sanctuaire est aussi époustouflant de l’extérieur que de l’intérieur. La cathédrale est dotée de grandes arcades et de colonnes faites de pierre blanche. Elle abrite environ une dizaine de chapelles ainsi qu’un sublime autel orné d’or. Dans l’une des chapelles décorées de mosaïques sont conservés les restes de Francisco Pizarro. Le musée religieux de la cathédrale permet aux visiteurs de découvrir des œuvres uniques dont certaines font partie des plus anciennes de la ville. 

Cathedrale de lima
Cathedrale de lima Crédit photo: Marie-therese Hebert et Jean Robert Thibault

Dans les pas de Don José Tagle et Brachio : Le palais Torre-Tagle

Le palais Torre-Tagle est construit au XVIe siècle. Il appartient à Don José Tagle et Brachio dit le Marquis Torre Tagle. Cet homme est à l’époque le trésorier de la flotte royale d’Espagne. Proche de la place d’armes, le palais du Marquis de Torre Tagle, étonne par son style andalou et par ses deux magnifiques balcons en bois qui ornent sa façade. À ce jour, le palais abrite le ministère des Affaires étrangères.Il est placé au patrimoine mondial en 1991.

Une visite royale

Les visites sont limitées aux cours du palais, mais cela vaut le coup d’œil. Après avoir contemplé les balcons de style colonial. Il est temps pour les visiteurs de se rendre dans le hall en direction du patio. Cette partie du bâtiment est réputée pour sa beauté. La cour est entourée de balcons, d’arcs et de colonnes de style mauresque. Le deuxième étage du palais est accessible par un sublime et luxueux escalier. L’occasion d’observer les armoiries du Marquis de Torre et Tagle en haut de l’escalier.

Visiter Lima : Palais Torre Tagle
Visiter Lima : Palais Torre Tagle Crédit Photo STEPHANE 72330

Le mythe de l’eldorado au musée de l’or

Le Pérou, un merveilleux pays que l’on dit gorgé d’or. Les origines de l’eldorado proviennent du mythe de l’homme doré. Chaque année, en raison d’une cérémonie, les Indiens chibchas, natifs du pays du condor, choisissent un souverain. Cet homme doit s’enduire de graisse de tortue et de poudre d’or. Une fois badigeonné, il s’avance devant ses sujets et scintille grâce aux rayons du soleil.

Le musée des merveilles

La majorité des œuvres exposées au sein du musée ont été trouvées au XIXe siècle. Le musée de l’or est un lieu protégé. C’est une grande chambre blindée dans un sous-sol, où sont conservés des pièces d’or, des boucles d’oreilles, des masques et des louches par milliers. Le musée expose aussi des pierres précieuses, telles que des émeraudes ainsi que des pièces en argent. Dans la culture pré inca, l’or et l’argent ont été symbole d’antagonisme : Soleil et lune, jour et nuit. Les Incas ont à leur tour perçu un lien entre l’or et le dieu du soleil, Inti. Par ailleurs, le musée de l’or du Pérou conserve aussi des nombreuses œuvres de l’art préhispanique ainsi que certaines avancées technologiques utilisées par les Péruviens dantant. Céramiques, textiles, bois et pierres de plusieurs cultures y sont exposés. Ce musée est une véritable aventure dans une époque lointaine.

Musée de l'or Crédit
Musée de l’or Crédit photo Jérome Callet

Visiter Lima : couvent de Santo Domingo

La basilique et couvent de Santo Domingo voit le jour lors de la fondation de Lima, en 1535. Il compte parmi les édifices religieux les plus anciens d’Amérique du Sud. Le couvent atteint son apogée vers le milieu du XVIIe siècle. De nombreux saints célèbres sont passés entre ses murs. L’église et couvent Santo Domingo est dédiée à Notre Dame du Rosaire. La basilique est reconnue pour son architecture, sa couleur rose et la richesse de son histoire

Les miracles de notre dame du Rosaire

Isabel Flores de Oliva, également connue sous le nom de Santa Rosa, est née en 1586. Tout au long de sa vie, elle est dévouée à la religion catholique. En 1617, la jeune femme succombe à la tuberculose et décède à l’âge de 31 ans.D’après la légende, le pape Clément IX, a voulu constater les miracles de Santa Rosa avant de la béatifier. Suite aux récits de ses miracles, le pape dit : « Hum ! Patron et père Noël ! Et rose ? Que des fleurs pleuvent sur mon bureau si c’est vrai”. C’est alors que se mit à tomber sur la table du pape une pluie de rose. Isabel Flores Olivia est canonisée et rebaptisée Santa Rosa de Lima.

Explorer le temple des miracles

Un monument historique, qui héberge aujourd’hui une petite communauté de religieux. Un lieu à l’architecture peu commune. L’autel néoclassique illumine la pièce par ses gravures, ses dorures et ses sculptures. La visite se poursuit dans l’immense bibliothèque du couvent, suivie de la découverte des cellules ( chambres), dont celle de San Martin de Porres. Les cloîtres du couvent entourent une sublime petite cour. C’est l’occasion de faire un vœu devant la tombe de Santa Rosa de Lima.

Couvent Santo Domingo
Couvent Santo Domingo Crédit Photo : Clarence Michel

La plus ancienne maison de Lima : la casa de Aliaga

C’est 1535, lors de la création de “la cité des rois”, que le capitaine Jeronimo de Aliaga y Raminez reçoit une terre à côté du Palais du gouvernement, ancienne demeure du conquistador Francisco Pizarro. Depuis cette époque et jusqu’à ce jour, les descendants du Capitaine continuent de vivre dans cette demeure. Elle est par conséquent l’une des maisons les plus anciennes du Pérou et même d’Amérique du Sud.

L’histoire de Lima à travers les différentes salles

Cette maison retrace le passé historique de Lima au travers de ses nombreuses pièces. La casa Aliaga possède un grand nombre de peintures de l’époque coloniale qui proviennent des écoles de Lima et de Cuzco. Le salon doré émerveille par sa grandeur et par ses gigantesques miroirs couverts de feuilles d’or. Tandis que le Salon des azulejos attire à son tour les regards pour ses céramiques de Séville qui datent du 17e siècle. Sur les pas de Santa Rosa de Lima. Les visiteurs aiment s’aventurer dans la chapelle privée de style néogothique, où cette dernière a prié. Pour finir la visite, rien de mieux qu’un petit tour dans le patio intérieur, doté d’une fontaine centrale fabriquée du XIXe siècle ainsi qu’un ficus de plus de 200 ans.

Casa Aliaga
Casa Aliaga Crédit Photo : Mauro Astolfi

La basilique et le monastère François d’Assise

La basilique et le monastère François d’Assise de Lima sont bâtis de 1673 à 1774. L’édifice se situe dans le centre historique de Lima, a quelque pas de la Plaza de arma. Inspiré d’autres églises de Lima, l’architecture de l’édifice est de style baroque. La basilique et le monastère François d’Assise sont inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1991.

Le musée de la basilique et le monastère François d’Assise de Lima

Les visites de lieux tels que le musée saint François d’Assise ont le mérite d’être uniques.Il permet à ceux qui le souhaitent de découvrir les trésors cachés de cet édifice. Un lieu riche de son architecture et de ses œuvres d’art. C’est l’occasion de visiter les nombreuses salles du monastère et de contempler les sublimes voûtes et coupoles présentent au sein de la basilique. Accompagnés d’un guide, les visiteurs ont la chance d’explorer les catacombes, l’un des lieux les plus prisés de l’édifice.

Basilique et monastère Saint François d'Assise
Basilique et monastère Saint François d’Assise Crédit photo : Clarence MICHEL

Au coeur du “quartier bohème” : Barranco

Barranco est un ancien village de pêcheurs. En 1874, il devient l’un des districts de la province de Lima. Le quartier bohème a longtemps été une station balnéaire attractive pour les classes moyennes qui ont fini par s’y établir. De grandes villas de style européen ont émergé. Non loin de Miraflores, Barranco fait partie des quartiers de la capitale longé par la côte pacifique. A l’époque, son éloignement a mené à la construction d’un train ainsi qu’un tramway dont les vestiges sont toujours présents à ce jour.

Le pont des Soupirs

Selon la légende, il y a bien longtemps dans le quartier de Barranco, une riche jeune femme s’éprend d’un balayeur. Interdite de tombée amoureuse par sa famille. La jeune femme passe ses journées à soupirer devant sa fenêtre. Elle garde espoir de le revoir. Cependant une autre légende plus récente perdure à ce jour. Avant d’emprunter le pont, un vœu peut être fait. Pour que ce dernier se réalise, le souffle doit être retenu tout au long de la traversée. Il est important de préciser que le pont mesure 44 mètres de long et que les indications de cette légende sont par conséquent, déconseillées.

Une journée à Barranco

Barranco est l’un des 43 districts qu’il faut absolument découvrir lorsque l’on souhaite visiter Lima. La journée commence par une première visite au kiosque du coin. L’occasion de s’intéresser à l’actualité locale et de découvrir les événements du moment. Barranco, c’est aussi l’un des incontournables pour découvrir la cuisine traditionnelle du pays. L’heure du déjeuner semble être le moment parfait pour prendre place dans un restaurant et déguster les spécialités locales. Le temps de digérer, pourquoi ne pas flâner dans les ruelles colorées du quartier bohème et visiter ses galeries d’art et ateliers d’artistes. L’aventure à Barranco continue en direction du pont des soupirs suivi d’un passage devant la bibliothèque municipale. La façade de ce bâtiment vaut le coup d’œil. La journée se finit sur l’une des plages de Barranco afin de contempler un sublime coucher de soleil.

Pont des soupirs Barranco
Pont des soupirs Barranco Crédit photo Mauro Astolfi

La surprenante galerie érotique du Musée Larco

Le Musée Larco est l’un des principaux musées archéologiques de la capitale du Pérou. Il est fondé en 1926 par Rafael Larco Hoyle, un archéologue péruvien. L’édifice se trouve dans le quartier Pueblo Libre, entouré de jardins. Le musée Larco est construit dans un ancien manoir colonial du XVIIIe siècle. Il a dans un premier temps été situé à Trujillo au Pérou, puis déménagé à Lima, afin d’exposer une plus grande partie de ses découvertes archéologiques.

La culture Moche, une culture du fantasme?

Bienvenue dans la célèbre “Checan”, la fameuse galerie érotique du musée. Souvenir de la culture Moche. La salle est depuis peu rénovée et de nouveau accessible au public. Ces sculptures peu communes sont toutes en lien avec la fertilité des êtres vivants et de la terre. Il n’est ici aucunement question de pudeur. Dans la culture Mochica, il faut célébrer la vie et cet acte naturel en fait pleinement partie.

Que voir au musée Larco ?

Le musée Larco expose des pièces de l’art précolombien, dont une célèbre collection de céramiques mochica. L’exposition permanente retrace 5 000 ans d’histoire du Pérou. L’édifice possède plus de 45 000 œuvres : sculpture, textiles, céramiques, bijoux et métaux.

Visiter Lima : Musée Larco
Visiter LIma : Musée Larco Crédit photo Ch.harster

Faire un tour dans la pyramide Huaca Pucllana

Visiter Lima sans découvrir ce site archéologique est impensable. Huaca Pucllana est une grande pyramide d’adobes, fondée il y a plus de 1600 ans, dans le quartier de Miraflores. L’un des plus beaux trésors de la capitale du Pérou. Huaca Pucllana est un grand centre religieux et administratif qui a accueilli 4 civilisations : Inca, Lima, Wari et Yschma.

Une prouesse architecturale

Huaca Pucllana se révèle être une véritable prouesse technique de l’époque. Les ingénieurs qui ont conçu ce sublime édifice ont disposé les briques à la verticale accompagnées d’un petit espace entre elles. Cette structure permet à la pyramide de Huaca Pucllana de survivre depuis des années aux nombreuses catastrophes naturelles.

Explorer ce fabuleux sanctuaire

Ce voyage au sein de la pyramide Huaca Pucllana se fait accompagné d’un guide. Cette visite permet de découvrir les anciennes pratiques cérémonielles et les diverses structures. Huaca Pucllana fait partie des sites faciles d’accès contrairement à certains lieux du Pérou. L’édifice, malgré son grand âge, surprend par sa beauté et sa grandeur. Les visiteurs apprécient contempler ces briques faites d’argile, de sable et d’eau, qui n’ont subi aucun dégât au fil des années.

Pyramide Huca pucllana
Pyramide Huca pucllana Crédit Photo Adriano Ferreira

L’église de la Merced

L’église de la Merced de son nom complet Basilique et couvent de Notre-Dame de la Miséricorde date du XVIe siècle. Elle est construite sur un terrain de l’ordre des Mercédaires. Le premier édifice est bâti en 1541. Comme de nombreux bâtiments du Pérou, elle a souffert des diverses catastrophes naturelles successives sur le territoire. L’église est reconstruite et conserve son charme de style baroque.

Une façade semblable à nulle autre

C’est dans le centre historique, non loin de la place d’armes de Lima que se trouve l’église de la Merced. Il est impossible de la louper.  Sa sublime façade de style baroque saute aux yeux de chacun par la beauté de ses statues, ses colonnes et les différents motifs qui y sont gravés. Par ailleurs, l’intérieur de l’édifice n’a rien à jalouser à sa façade. Entre ses sublimes arcades et ses colonnes faites de pierre. L’architecture de cet édifice émerveille ses visiteurs. Les œuvres d’art accrochées aux murs évoquent la vie du fondateur de cette église, Frère Miguel de Orenes. De grandes statues dont celle de Notre-dame de la miséricorde, protectrice de la ville sont présentes au centre. Ainsi que la croix du Père Urraca, reconnu pour ses miracles au XVIe siècle. L’église est ouverte uniquement le matin et le soir. 

Eglise de la Merced
Eglise de la Merced Crédit Photo Jean-Pierre Dalbéra

Entre balade au parc et culture il n’y a qu’un pas : MALI

Cet incontournable de Lima est accessible en métro et pour le grand plaisir des visiteurs, se trouve dans le parc public de la capitale du Pérou. Le musée d’art de Lima se situe dans le parc de l’exposition, non loin du centre historique. L’édifice est fondé en raison de l’exposition internationale de Lima en 1872.

Voyager à travers le temps

Découvrir l’histoire de l’art Péruviens à travers la collection permanente du Mali. 3 000 ans d’art péruvien, exposé dans 9 salles, soit 5 000 m2 occupés par l’histoire. Des céramiques, des textiles, des meubles, des peintures et d’autres vestiges de l’époque sont exposés. L’occasion de visiter les galeries d’art précolombien, moderne, colonial et bien d’autres encore.

Que voir?

Au premier étage, se trouvent les expositions temporaires. Des projets artistiques d’envergure  nationale et internationale y sont exposés toute l’année. Une visite divisée en trois parties. Le musée propose diverses activités aux visiteurs toutes en lien avec les différentes expositions. Le week-end il est possible de participer à différents ateliers d’art.

El parque de la réserva : Circuito magico del agua

En 1926, le présent du Pérou, Augusto B. Leguia demande à l’architecte français Claude Sahut de concevoir la fontaine du futur : parque de la reserva. Un hommage aux soldats qui ont combattu durant la bataille de San Juan et Chorrillos et celle de Miraflores. La réserve détient le statut de patrimoine historique et de parc historique, d’environnement urbain monumental. Il est inauguré en 1929. Quelques années plus tard, en 2007, el parque de la reserva est transformé en circuit magique. Une série de 13 fontaines éclairées de styles Art déco et indigène, installées les unes à la suite des autres. Chacune d’entre elles porte un nom. Le circuit magique de l’eau représente un projet municipal de grande envergure. Il est aujourd’hui un symbole de la récupération des espaces publics de la capitale du Pérou

Une fontaine, un nom

Une des attractions touristiques les plus prisées lorsque l’on visite Lima. Particulièrement pour ses sublimes spectacles d’eau rythmés par de douces mélodies classiques péruviennes. Les touristes ne s’en lassent pas et c’est chaque année l’une des attractions qui réunit plusieurs milliers de visiteurs des quatre coins du globe. A titre informatif, voici le nom de chacune de ces fontaines: Fuente del Arco Iris, Fuente de la Armonia, Fuente Tangüis, Cúpula Visitable, Fuente de la Ilusión, Túnel de las Sorpresas, Laberinto del Ensueño, Fuente de la Vida, Fuente de los Niños, Fuente de las Tradiciones,Ríos de los Deseos, Fuente Mágica, Fuente de la fantasia. Par ailleurs, les fontaines ont aussi un but éducatif. Elles permettent de comprendre le fonctionnement du système d’eau de Lima (sa provenance, son entretien et son impact économique et environnemental). El parque de la reserva est ouvert du mercredi au dimanche de 15h à 22h30.

Circuito magico del Agua
Circuito magico del Agua Crédit photo : Conniika

Une journée en amoureux au Parque del amor

Avis aux âmes à la recherche de l’être aimé ou à ceux qui l’ont déjà trouvé. El parque del amor est inauguré le jour de la Saint-Valentin en 1993. Il est situé sur les hauteurs de Miraflores à Lima. Le lieu de rendez-vous des amoureux rappelle par ses nombreuses mosaïques, le parc Guell à Barcelone. Les amateurs d’art apprécient y découvrir les œuvres qui y sont exposées, dont la fameuse sculpture, El Beso. Une balade dans le parc de l’amour, c’est l’occasion de contempler de sublimes panorama. L’océan pacifique à perte de vue et les plages de sable fin en bas des falaises. Un lieu à la fois dépaysant, romantique et stimulant culturellement.

La sculpture du Beso

La sculpture El Beso a été produite par le sculpteur Victor Delfin. Elle est installée en 2009 au parc de l’amour de Lima au Pérou. L’oeuvre représente l’artiste et sa femme en train de s’embrasser. Sa confection est en l’honneur du concours du plus long baisé organisé par le maire de Miraflores.

Parque del amor, Statue "El beso" Lima
Parque del amor, Statue « El beso » Lima Crédit photo : Kirk K

Malecon, une promenade au coeur du quartier de Miraflores

L’excursion continue à Miraflores. Le quartier fait partie des 43 districts de Lima. L’une des zones les plus attractives et riches de la province. Non loin de Barranco, Miraflores est apprécié des touristes et des locaux pour sa sécurité, ses jardins, ses boutiques, ses restaurants et ses places qui donnent sur un splendide panorama. Le quartier parfait pour faire la fête au rythme des musiques d’Amérique du Sud et pour se détendre le temps d’une journée à la plage.

Une journée à Malecon

La rue Malecon est une belle promenade sur les hauteurs de Lima. L’Océan Pacifique à perte de vue associé à de grands espaces verts. C’est l’endroit idéal pour faire du parapente, une balade à vélo sur les pistes cyclables ou faire un jogging. Bien évidemment, Malecon, c’est aussi en fin de journée, de magnifiques couchers de soleil.

Malecon Lima
Malecon Lima Crédit Photo : Mauro Astolfi

Comprendre l’histoire et la culture péruvienne au musée de la nation

Situé dans le quartier de San Borja, le musée de la nation est inauguré en 1990. Il est le centre culturel le plus complet du Pérou. Un sanctuaire pour les amateurs de l’histoire péruvienne et pour ceux qui souhaitent la comprendre.

Que voir?

La visite dure environ 1h30. Les visiteurs doivent parcourir les différentes galeries sur trois étages, organisés chronologiquement. Ils ont la possibilité d’y admirer des maquettes, des dessins, des photographies, des collections de céramiques, des tissus funéraires et autres artefacts.

Musée de la nation
Musée de la nation Crédit photo : Marco Sueno

 

Visite du musée national d’archéologie, d’anthropologie et d’histoire

Le musée national d’archéologie et d’anthropologie de Lima au Pérou est créé en 1822. Les galeries du musée ont dans un premier temps exposé des collections de minéraux et végétaux typiques du Pérou ainsi que des vestiges de l’ère préhispanique. La totalité de la collection constituée représente à l’époque plus de deux mille exemplaires, dont des pièces de la vice-royauté et de l’époque républicaine. La collection du musée d’archéologie Péruvienne s’agrandit. Il s’associe au musée Larco et au musée bolivarien de la ville de Magdalena. En 1992, le musée bolivarien et le musée d’archéologie fusionnent en un seul. Le lieu est alors renommé, musée national d’archéologie, d’anthropologie et d’histoire du Pérou.

Des trésors l’histoire péruvienne

Faire un bon dans le temps et découvrir le temps d’une journée les différentes salles du musée. Des circuits organisés suivant les différentes périodes de l’histoire. La visite du musée national d’archéologie, d’anthropologie et d’histoire permet au public d’observer des céramiques de l’ère préhispanique : des matériaux organiques, des métaux, des textiles, des matériaux de l’époque coloniale, des documents et bien d’autres trésors de l’histoire péruvienne.

Sculpture culture Mochica
Sculpture culture Mochica Crédit Photo Zug55

Un moment de tendresse au Parc Kennedy

Peu importante les circuits empruntés. Tous mènent à el parque kennedy. Situé au au centre du quartier de Miraflores à Lima. Les passants apprécient se balader au parc Kennedy avant d’aller boire un café ou de s’aventurer dans l’une des nombreuses boutiques qui le longent. Lié aux grandes avenues de Miraflores. Il y a peu de chance qu’une visite des lieux n’aboutisse pas jusqu’au parc. L’endroit fait le bonheur des petits et des grands pour ses sculptures, ses parterres de fleurs et les chats qui s’y trouvent. Souvent en groupe, les chats semblent apprécier le lieu et les nombreux visiteurs qui ne peuvent pas résister à l’idée de leur donner une petite friandise.

Une petite faim ?

El parque central réunit de nombreux vendeurs type street food. Vendeur de sandwichs, de churros ou de beignets à base de courge et de patates douces nommés Picarones.

L’église du parc de central de Miraflores

L’église virgen milagrosa est construite en 1939, par l’architecte Ricardo Malachowski Jaxa. Elle est fondée sur les anciennes fondations de l’église de San Miguel de Miraflores. L’église virgen milagrosa compte en son sein trois nefs et une abside. De style néoclassique, la bâtisse possède deux sublimes tours avec une cloche au centre.

Parque Kennedy
Parque Kennedy Crédit photo : Golocarlos

Déguster une spécialité péruvienne au Mercado Central

L’un des incontournables de la capitale. Un lieu qui vaut le détour, situé entre le centre historique et le quartier chinois. Le mercado de la conception, actuellement connu sous le nom de mercado central, a été le premier marché alimentaire de la ville de Lima. Le marché est inauguré en 1854 . Similaire à un labyrinthe, le mercado central surprend par sa grandeur et pour la diversité de produits qui y sont proposés. C’est l’occasion de prendre place à un comptoir et de découvrir une spécialité péruvienne. Cependant, il est important de le signaler le mercado central est un lieu très prisé des touristes et de nombreux vols y ont eu lieu. Mieux vaut rester sur ses gardes et surveiller ses affaires lorsque que l’on s’y rend.

Que trouve-t-on au mercado central?

Cet endroit semble similaire à la caverne d’Ali baba. Le marché central est composé d’impressionnants étals de fruits, de légumes, de poissons, de viandes et de jus de fruits à bas prix. Cependant il est aussi possible d’y acheter des montres, des CD, des cigarettes, des bijoux et bien d’autres objets de manufacture.

Mercado Central Lima
Mercado Central Crédit photo : Andre Barros

Souvenir du “libérateur” : La place San Martin

L’aventure se poursuit en direction de l’une des plus jolies places de la ville. La plaza San Martin est l’un des sites incontournables de Lima. Elle se situe dans le centre historique de la ville. En 1988, elle est nommée site du patrimoine mondial de l’UNESCO. L’endroit devient l’un des espaces publics les plus représentatifs de la ville de Lima. Cette jolie place au style hispanique et Louis XV est faite de pierre blanche. En son centre, se trouve une statue de San Martin qui monte à cheval. La place est bordée par le théâtre Colon, qui n’est autre que le premier cinéma de Lima.

Mais qui est San Martin?

José Francisco de San Martin y Matorras est l’une des figures importante de la guerre d’indépendance hispano-américiane. Cet homme politique et d’armes est devenu célèbre dans le monde entier pour avoir libéré le Pérou, le Chili et l’Argentine. Il est à ce jour nommé “père de la nation” et “le libérateur”.

Place San Martin
Place San Martin Crédit photo Pierre Pouliquin

Où se baigner à Lima ?

  • Playa Makaha : La plage de playa Makaha est un spot apprécié des surfeurs. Non loin du parque del Amor, dans le quartier de Miraflores, découvrez cette vaste étendue de galets et de sable fin. La plage est préférable aux surfers. Il est conseillé aux nageurs de se méfier des vagues et du courant.
  • Playa Los Yuyos : Une plage familiale située dans le quartier de Barranco. Playa Los Yuyos est une grande plage de sable fin proche du port de Lima. Le faible courant permet de s’y baigner en toute tranquillité. Pour les plus curieux, à la suite du port se trouvent las playas de las sombrillas y la playa de agua Dulce.
  • Playa de los delfines : Située à proximité de la playa de la costa verde. Cette plage de galets et de sable est agréable pour les nageurs et les surfeurs qui débutent. Les petites vagues de la playa de los delfines sont la combinaison parfaite entre sport de glisse et natation.
  • La Herradura : C’est dans le quartier de Chorillos que se trouve cette sublime plage de galets. Longée par la côte. Elle est appréciée des péruviens et des touristes pour y contempler de sublimes couchers de soleil qui se reflètent sur les falaises.
plage lima
plage lima crédit photo : Senda Utopica

L’expérience vous tente?

Venez explorer cet incontournable du Pérou lors d’un voyage responsable à l’impact positif sur la population locale et son environnement. Pachamama voyages vous accompagne dans cette nouvelle aventure.

Découvrez notre sélection de circuits et d’activités

Carte des lieux à visiter à Lima

Notre choix de vidéo pour découvrir la ville

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers voyages

Voyage au Mondial de Tango avec Pachamama Voyages

Colombie ancestrale et naturelle

Pour voyager responsable, partez avec nous !

CONTACTEZ-NOUS !

Claudia & Miralda
06 62 49 50 85
hola@pachamama-voyages.com

Pachamama Voyages

GRATUIT
VOIR