Mahon à Minorque, en Espagne
Mahon
Ciutadella Menorca Hôtel de ville et cathédrale du port
Ciutadella
Fornells à Minorque, en Espagne
Fornells
Vue de Fornells depuis le Mont Toro, à Minorque, en Espagne
Fornells vu du Mont Toro
Le phare de Cavalleria à Minorque, en Espagne
Phare de Cavalleria
La cala Mijtana, à Minorque, en Espagne
Cala Mijtana
La Cova d'en Xoroi à Minorque, en Espagne
Cova d’en Xoroi
Cornia Nou à Minorque, en Espagne
Cornia Nou

Situé en Méditerranée, à l’est de l’Espagne, Minorque, Menorca en catalan, est l’une des cinq îles principales de l’archipel des Baléares. Cinq fois plus petite que Majorque, la plus grande île de l’archipel, elle se démarque par son classement Réserve de la biosphère de l’UNESCO obtenu en 1993.

À cause de sa position stratégique en Méditerranée, Minorque a été convoitée successivement par les Français et les Anglais au XVIIIe siècle, et a longtemps été la cible de pirates, en quête d’un refuge, d’approvisionnements ou de lieux à piller.

De nos jours, l’île regorge de villes, de paysages, de plages, de lieux insolites et de monuments historiques qui n’attendent qu’à être visités. De Mahon à Ciutadella, en passant par le parc S’albufera des Grau et la plage de Turqueta, sans oublier le site de Torralba d’en Salord, partons à la découverte de cette île paradisiaque.

Cap de Favaritx cap du phare du coucher du soleil à Mahon
Cap de Favaritx cap du phare du coucher du soleil à Mahon

1. Visiter les villes et villages de Minorque

Menorca est divisée en huit communes : Mahon et Ciutadella, les deux plus grandes, ainsi qu’Alaior, Es Castell, Ferreries, Es Mercadal, Es Migjorn Gran et Sant Lluís. On compte également de nombreux villages, en majorité situés sur le littoral de l’île, s’axant autour de ports naturels.

Flâner dans Mahon, capitale de Minorque

Située à l’est de Minorque, Mahon, aussi appelée Maó ou Port Mahon, possède l’un des plus beaux ports naturels au monde.

Mahon à Minorque, en Espagne
Mahon, Minorque, Espagne – Crédit : Mario Sanchez Prada

Vous trouverez dans le centre-ville plusieurs édifices qui valent le coup d’œil, comme le théâtre principal de Mahon, le premier opéra d’Espagne, construit en 1 829. Un patrimoine historique qui lui a valu la Médaille d’or du mérite des beaux-arts en 2013. Construit en fer à cheval, à l’image des théâtres italiens, il peut accueillir un millier de personnes sur ses trois étages et son poulailler.

Place de la Constitution, vous pourrez découvrir l’église Santa María, datant du XIIIe siècle, mais reconstruite par les Anglais au XVIIIe. Elle accueille l’un des meilleurs orgues d’Europe : construit en Allemagne en 1810, il aborde quatre claviers et 3 210 tuyaux.

L'espagne vous tente ?

Nos voyages responsables en péninsule ibérique vont vous séduire !
L'orgue de l'église Santa Maria de Mahon, à Minorque, en Espagne
Orgue de l’église Santa Maria de Mahon, Minorque, Espagne – Crédit : Jimmy Baikovicius

Le port de Mahon et son île

Long de 6 kilomètres, Mahon possède le plus grand port naturel de Méditerranée et le plus profond du monde, avec jusqu’à 30 mètres de profondeur. On y trouve quatre îles, notamment l’île du Roi, d’une taille de 4 hectares.

L’île est nommée ainsi en hommage aux événements de 1287 : il s’agit de la première terre minorquine conquise par le roi Alphonse III lors de la reprise de Minorque aux musulmans. 

L'île du Roi de Mahon, à Minorque, en Espagne
Île du Roi de Mahon, Minorque, Espagne – Crédit : Valentos SG

Au XVIIIe siècle, alors que l’île est sous le contrôle des Anglais, un hôpital militaire y est construit : il pouvait accueillir environ 2 000 personnes, jusqu’à sa fermeture au début du XXe siècle. En juillet 2021, la galerie d’art suisse Hauser & Wirth y ouvre un centre d’art contemporain, après deux ans de restauration.

La forteresse de la Mola

Située à l’entrée du port de Mahon, face au château de San Felipe, la forteresse de la Mola est l’une des plus belles d’Europe. S’étalant sur 100 hectares, les lieux sont aussi appelés Forteresse d’Isabelle II, un surnom provenant de l’origine de sa construction.

La forteresse de la Mola à Mahon, à Minorque, en Espagne
Forteresse de la Mola à Mahon, Minorque, Espagne – Crédit : Sindy Nero

Au XIXe siècle, le château de San Felipe est détruit. Face aux attaques des Anglais et des Français, qui veulent prendre possession de la ville et de son port, il faut édifier un nouveau lieu de défense. Isabelle II, reine d’Espagne, ordonne alors la construction de la forteresse, qui atteint les 90 mètres de haut.

La forteresse est déclarée ZEPA (Zona Especial para la Protección de Aves, zone de protection des oiseaux) et LIC (Lieu d’intérêt Communautaire). Au printemps et à l’automne, on peut y observer le ballet des oiseaux migrateurs.

S’émerveiller devant la vieille ville de Ciutadella

Ciutadella Menorca Hôtel de ville et cathédrale du port
Ciutadella Menorca Hôtel de ville et cathédrale du port – crédits : @dp

Ancienne capitale de l’île, Ciutadella est située à l’ouest de Minorque. Elle surplombe son port, situé dans une calanque, et a souvent été reconnue comme l’une des plus belles villes des Baléares.

En 1964, Ciutadella est déclaré “ensemble historico-artistique”, en raison de ses nombreux monuments historiques. On peut citer en exemple sa mairie, ses nombreux palaus, ou encore sa cathédrale gothique du XIVe siècle. Cette dernière fut construite à la demande du roi espagnol Alphonse II, à la place de la grande mosquée. Le minaret est d’ailleurs encore debout, transformé en clocher.

La Plaza Es Born et son obélisque

Le centre névralgique de Ciutadella est la Plaza Es Born. C’est sur cette ancienne place d’armes de la citadelle médiévale que se déroulent les célébrations de la ville. Au centre se dresse une obélisque de 22 mètres de haut. Datant du XIXe siècle, elle commémore la résistance et défaite des Turcs de 1558.

Parmi les bâtiments qui l’entourent, on peut observer la mairie, datant du XIX siècle. Un édifice qui affiche des traces de son architecture précédente, une ancienne forteresse arabe. Derrière le bâtiment, un mirador offre une superbe vue sur le port.

La mairie de Ciutadella, à Minorque, en Espagne
Mairie de Ciutadella, Minorque, Espagne – Crédit : Pablo Fernández

Les palaus de la ville

Parmi les bâtiments historiques de Ciutadella, on trouve de nombreux palaus. Demeures bourgeoises espagnoles, ces palais s’articulent autour du centre de la ville, la Plaza Es Born.

Deux d’entre eux se situent sur la place. Le palais Torre Saura et ses deux loggias latérales, datant du début du XIXe siècle, et le palais Vivo arborant une façade néoclassique de couleur rouge, décorée des motifs traditionnels de Minorque.

Une des loggias du palais Torre Saura de Ciutadella, à Minorque, en Espagn
Une des loggias du palais Torre Saura, Ciutadella, Minorque, Espagne – Crédit : James Stringer

Face à la cathédrale de Ciutadella, vous pourrez découvrir le palais Olives. Des fresques d’animaux décorent l’intérieur, qui accueille une statuette de l’époque romaine. L’exploration des petites ruelles à proximité de la cathédrale vous permettra d’observer les façades du palais Saura et du palais Martorell, datant tous deux du XVIIe siècle.

Les fêtes de Ciutadella

Les fêtes de la Saint Jean, ou fêtes de Ciutadella, sont les célébrations les plus traditionnelles de Menorca : leur origine daterait du début du XIVe siècle.

Les fêtes de San Martin à Es Mercadal, à Minorque, en Espagne
Les fêtes de San Martin à Es Mercadal, en juillet, mettent également à l’honneur les chevaux minorquins – Crédit : Jez Timms

Elles sont l’occasion de découvrir les chevaux noirs de pure race minorquine. Le dimanche précédant le 24 juin, solstice de l’été, vous pourrez observer le cortège à cheval traverser la ville. Les différentes classes sociales de l’époque médiévale y sont représentées : église, noblesse, artisans et mariés, apprentis et célibataires, paysans. Ils sont guidés par le tambour du concierge municipal, le fabioler, qui avance à dos d’âne.

Après le défilé, les fêtes de Ciutadella continuent encore deux jours, avec des nombreux événements organisés, toujours en mettant en avant les chevaux minorquins.

Déguster les spécialités minorquines à Fornells

Au nord de l’île, vous pourrez découvrir Fornells, le plus beau village de Minorque. Situé dans la commune de Es Mercadal, il est composé de petites maisons blanchies à la chaux, du troisième port naturel de l’île et d’une baie de 3 km de long. Vous pourrez également profiter de sa petite plage de sable blanc, avant de visiter la Tour de Fornells : construite au XIXe siècle par les Anglais, elle permettait de protéger l’entrée du port et d’empêcher le débarquement d’éventuels ennemis.

Fornells à Minorque, en Espagne
Fornells, Minorque, Espagne – Crédit : Victor

Fornells est un lieu idéal pour déguster la caldereta de langosta, un ragoût de homard, l’une des spécialités de Minorque. On raconte que les monarques espagnols venaient spécialement sur l’île pour déguster ce plat.

2. Se faire couper le souffle devant les paysages de l’île

Visiter Minorque, c’est découvrir des paysages divers et variés au fil de son exploration. Plages, plaines, forêts et falaises se succèdent, faisant de l’île un véritable coin de paradis.

Prendre de la hauteur sur le Mont Toro

Commencer votre découverte de Menorca par le point culminant de l’île. Avec ses 357 mètres de haut, le Mont Toro permet d’observer la totalité de Minorque, voire Majorque lors des jours de beau temps.

Le panorama du Mont Toro à Minorque, en Espagne
Panorama du Mont Toro, Minorque, Espagne – Crédit : Joan Marc

Le Mont accueille le sanctuaire de la Vierge d’El Toro, la patronne de l’île de Minorque. Le sanctuaire, construit au XVIIe siècle sur les restes d’une église gothique, protège une statue de la Vierge taillée dans du bois. La légende raconte qu’un taureau (toro en espagnol) gardait le Mont et ne laissait personne s’en approcher. Un jour, des religieux tentèrent d’escalader la montagne. Au lieu de les chasser, le taureau les guida jusqu’à une grotte, où ils trouvèrent la statuette.

S’imprégner de la nature à S’Albufera Es Grau

Deux espaces naturels contribuent à l’appellation Réserve de la biosphère de l’UNESCO de Minorque : la réserve marine et le Parc naturel de S’Albufera Es Grau. Situé au nord-est de l’île, on trouve dans le parc naturel l’un des sept phares de Minorque et Es Grau, un petit village de pêcheurs aux maisons blanches et à l’eau turquoise.

La réserve naturelle de Minorque

S’Albufera Es Grau, refuge d’une grande biodiversité, est un espace protégé depuis 1995. On trouve sur ses 5 000 hectares des espaces très diversifiés : zones humides, forêts, terrains agricoles, plages, falaises, îlots… 

Le parc naturel de S’Albufera Es Grau à Minorque, en Espagne
Parc naturel de S’Albufera Es Grau, Minorque, Espagne – Crédit : Heather Cowper

De nombreux oiseaux ont élu domicile dans la réserve, ce qui en fait un lieu d’observation privilégié. On peut également y voir des couleuvres de Cogulla, des tortues de terre et d’eau ou encore des lézards des murailles des Baléares, une espèce propre à l’île et à sa jumelle, Majorque.

Au fil de votre randonnée dans le parc, sur l’un des trois itinéraires créés, vous pourrez croiser plusieurs monuments préhistoriques comme les talayots, des édifices circulaires faits de pierre qui servaient de tour de guet à l’époque préhistorique.

Le phare de Favàritx

Le phare de Favàritx à Minorque, en Espagne
Phare de Favàritx, Minorque, Espagne – Crédit : David Vives

Le parc naturel de S’Albufera Es Grau accueille l’un des phares emblématiques de l’île. Construit en 1922 suite à de nombreux naufrages, le phare de Favàritx trône sur la partie la plus ancienne de Minorque : le sol formé d’ardoise noire stratifiée, sans une trace de végétation, donne l’impression de faire face à un véritable paysage lunaire.

Profiter du coucher de soleil au Pont d’En Gil

Si vous souhaitez admirer le coucher de soleil durant votre séjour sur l’île de Minorque, ne manquez pas de vous rendre au Pont d’En Gil. Non loin de Ciutadella, cette arche naturelle, assez haute pour laisser passer les bateaux, vous donnera l’occasion de profiter d’un panorama magique.

Le Pont d’En Gil à Minorque, en Espagne
Pont d’En Gil, Minorque, Espagne : Crédit : jose_maria campos

Très connu, le lieu est fréquenté en été par de nombreux voyageurs. Privilégiez la basse saison pour vous y rendre, afin d’apprécier le calme des lieux, situé loin de toute habitation.

Observer les étoiles au phare de Cavalleria

Le phare de Cavalleria est le plus ancien de Minorque. Construit en 1857, il surplombe une falaise de 100 mètres de haut. C’est l’endroit idéal pour passer une nuit à observer les étoiles. De plus, la légende raconte que les nuits de pleine lune, si vous marquez dans les flaques d’eau autour du phare, vous recevrez l’énergie, la force et la fertilité de la lune et de la mer.

Le phare de Cavalleria à Minorque, en Espagne
Phare de Cavalleria, Minorque, Espagne – Crédit : Enric Rubio Ros

Vous pourrez entrer à l’intérieur pour en apprendre un peu plus sur les phares de Minorque. Profitez-en également pour vous faufiler dans la petite grotte qui se trouve à proximité : celle-ci débouche sur la falaise et vous pourrez apercevoir l’île des Porros.

3. Mettre les pieds dans le sable

Visiter Minorque, c’est aussi profiter de ses 220 kilomètres de littoral. Avec 75 plages et criques, cala en catalan, vous aurez le choix pour décider où vous détendre sur des espaces dignes des Caraïbes, que vous soyez en famille ou entre amis.

Lors de votre voyage, vous pourrez également profiter des 185 kilomètres de chemin côtier de l’île, dont le fameux Cami de Cavalls (GR 223 espagnol).

Découvrir la plage de Macarella, le plus bel endroit de Minorque

Une eau turquoise et du sable blanc bordé de falaises : la cala Macarella est souvent évoquée lorsque l’on se demande quel est le plus bel endroit de Minorque.

La cala Macarella à Minorque, en Espagne
Cala Macarella, Minorque, Espagne – Crédit : Roser Goula

Sa beauté a toutefois des inconvénients : elle est très fréquentée l’été, même si vous trouverez toujours de la place pour vous installer. Privilégiez la matinée pour profiter de l’endroit en tranquillité.

Faire du snorkeling à Turqueta

Avec son sable blanc, ses pins et ses eaux turquoise, Turqueta est considérée comme l’une des plus belles plages de Minorque, autant par les Minorquins que par les voyageurs.

La cala Turqueta à Minorque, en Espagne
Cala Turqueta, Minorque, Espagne – Crédit : Manua1971

Les poissons sont nombreux dans les eaux qui bordent cette cala, ce qui en fait un endroit idéal pour le snorkeling, la plongée avec masque et tuba.

S’imaginer sur Mars à Pregonda

Le sable rouge de Pregonda lui permet de se démarquer des autres plages de Minorque. Située à proximité du village de Fornells, il s’agit d’une crique plutôt isolée, ce qui lui permet de ne pas être trop fréquentée comparée aux autres cales de l’île.

La cala Pregonda à Minorque, en Espagne
Cala Pregonda, Minorque, Espagne – Crédit : Steve.

Deux petits rochers ont les pieds dans l’eau face à la cala. À cinq minutes à la nage, l’un des deux est entouré d’une petite plage, un endroit parfait pour ceux qui cherchent un peu plus d’intimité.

Explorer Coves, la crique des grottes

La cala Coves doit son nom aux centaines de grottes creusées dans ses falaises, qui entourent une crique de sable et de galets – vous marcherez sur ces derniers lorsque vous mettrez les pieds dans l’eau. Peu fréquentée l’été, il s’agit d’un endroit idéal pour se baigner en pleine saison.

La cala Coves à Minorque, en Espagne
Cala Coves, Minorque, Espagne – Crédit : Steve.

Il s’agit en réalité d’une immense nécropole, datant de l’époque entre le VIe et le IXe siècle avant J.-C. Les Romains habitent l’endroit après leur conquête de Minorque, et une communauté hippie y élit domicile dans les années soixante, avant la fermeture des grottes quelques années plus tard.

4. Visiter la Minorque insolite

L’île des Baléares recèle de lieux et d’expériences insolites. Si vous vous trouvez face à un port, vous aurez peut-être l’occasion de voir les bateaux se soulever d’un seul coup, avant de redescendre et de recommencer plusieurs fois. Il s’agit d’une rissaga : un tsunami météorologique estival, causé par l’association de certaines conditions atmosphériques, qui entraîne une oscillation du niveau de la mer jusqu’à son débordement.

Se perdre dans les labyrinthes des carrières de s’Hostal

Près de Ciutadella, d’immenses falaises creusées par l’homme s’offrent à votre vue. Il s’agit des anciennes carrières de s’Hostal, d’où les minorquins tiraient le marès, une pierre calcaire utilisée pour construire les maisons traditionnelles de l’île de Minorque.

Fermées en novembre 1994, les carrières s’étendent sur 7 hectares : on y trouve une ancienne zone d’extraction, datant des XIXe et XX siècles, et une plus moderne, exploitée de 1960 à sa fermeture.

En 1994, l’association Lithica prend en charge les carrières. Elle y crée plusieurs jardins et deux labyrinthes : un végétal et un minéral. Ce dernier, s’étendant sur un espace de 600m2, a été réalisé avec des pierres de marès et se fond ainsi parfaitement dans le paysage blanc de la carrière.

Le labyrinthe des carrières de s’Hostal, à Minorque, en Espagne
Labyrinthe des carrières de s’Hostal, Minorque, Espagne – Crédit : Xosé Castro Roig

Les carrières de s’Hostal sont également un lieu prônant le spectacle vivant. La carrière la plus profonde accueille en été des concerts de musique, du cinéma de plein air, du théâtre, de la danse et de nombreux festivals.

Découvrir la production de sel à Minorque

Les Salines de Fornells à Minorque, en Espagne
Salines de Fornells, Minorque, Espagne – Crédit : Maria Victoria Rodriguez

Les Salines de Fornells sont installées dans la réserve de La Conceptió, au nord de l’île des Baléares. La production de sel minorquin commence au XIXe siècle, sous la main d’une famille grecque, mais s’épuise peu à peu jusqu’à disparaître totalement dans les années 80.

De jeunes entrepreneures redémarrent la production en 2012. Sur 53 hectares de bassins, ils font contribuer la mer, le soleil et le vent pour récolter du sel classique et de la fleur de sel. Ouvert au public, les Salines de Fornells vous permettront d’en savoir un peu plus sur l’origine de la production de sel sur l’île de Minorque.

Se promener entre les étals d’un marché de nuit

Vous pouvez profiter de nombreux marchés à Minorque entre juin et septembre. Ceux qui valent le coup d’œil sont sans aucun doute les marchés nocturnes, organisés dans plusieurs villes de l’île.

Commencez par celui de Mahon, qui a lieu tous les mardis à l’occasion des Nits de música al carrer, les Nuits musicales dans les rues. De 20h à 23h, vous pourrez vous balader entre les stands, installés sur la Plaza del Carme, tout en profitant des mélodies des musiciens minorquins.

Ciutadella accueille de nombreux marchés nocturnes. Deux sont quotidiens : un marché artisanal à Capllonch et un marché sur le port. Les deux événements ont lieu de 19h à minuit du lundi au jeudi, et continuent jusqu’à 1h du vendredi au dimanche. Le lundi, mercredi et vendredi, de 19h à minuit, vous pourrez également trouver un marché artisanal réservé aux artisans minorquins homologués, sur la Plaza Es Born.

Le marché nocturne du port de Ciutadella à Minorque, en Espagne
Marché nocturne du port de Ciutadella, Minorque, Espagne – Crédit : Freebird

Outre les deux grandes villes de Minorque, vous trouverez sur toute l’île des villages organisant leurs propres marchés nocturnes. À Alaior, une petite ville située au centre de Minorque, vous trouverez des artisans de la céramique, du cuir ou des bijoux. Vous pourrez également déguster les produits frais des producteurs locaux, dans le centre historique du village, tous les mercredis de 19h à 23h.

Cala en Bosc, au sud de Ciutadella, organise un marché artisanal quotidien, de 17h à minuit. Les étals de Fornells sont ouverts du samedi au lundi, de 19h à minuit, et à Cala en Porter, les marchés ont lieu le lundi et le jeudi, de 19h à 23h. Le centre-ville du petit village de Ferreries accueille également un marché, tous les vendredis de 19h00 à 23h00.

Carte des marchés nocturnes de Minorque

Carte des marchés nocturnes de Minorque, Espagne
Carte des marchés nocturnes de Minorque, Espagne – Crédit : Pachamama Voyages

Prendre un verre à la Cova d’en Xoroi

Si vous souhaitez prendre un verre à Minorque, dirigez-vous vers la Cova d’en Xoroi, dans la ville de Cala en Porter. Bar le jour et discothèque la nuit, cette grotte creusée dans l’une des falaises du sud de l’île vous offre un panorama sur l’océan impressionnant.

Un coucher de soleil magique

C’est l’endroit idéal pour se détendre, en profitant à la fois de la vue et de la musique relaxante jouée en journée. Tous les soirs, des artistes internationaux s’y produisent.

Le meilleur moment pour profiter de ce lieu est définitivement le coucher du soleil, que vous pourrez apercevoir depuis l’une de ses différentes terrasses, disposées à plusieurs hauteurs dans la paroi.

La Cova d’en Xoroi à Minorque, en Espagne
Cova d’en Xoroi, Minorque, Espagne – Crédit : Cesar Vellido

La légende de Xoroi

Comme une grande partie des lieux atypiques, la Cova d’en Xoroi possède sa légende. On raconte qu’un homme arrivé de la mer, nommé Xoroi, avait trouvé refuge dans la grotte. Peu de temps après, une jeune fille de l’île disparut alors qu’elle s’apprêtait à se marier.

Des années plus tard, la neige tomba sur Minorque. Le lendemain matin, les habitants remarquèrent des traces de pas, qui les menèrent jusqu’à la grotte. Ils y découvrirent Xoroi, la jeune fille disparue et leurs trois enfants. Face aux Minorquins, l’homme se jeta à la mer, suivi par son fils aîné, emportant ainsi ses mystères avec lui. La jeune fille disparue et les deux enfants furent emmenés à Alaior pour y passer le restant de leurs jours.

5. Explorer la Minorque du passé

On trouve sur Minorque de nombreux sites archéologiques. Des fouilles sur l’île ont notamment mis à jour 1 502 monuments préhistoriques, comme la Torre d’en Galmés, le village de Torralba d’en Salord ou encore la Naveta des Tudons, considérée comme la plus ancienne construction d’Europe.

Replonger en préhistoire à Torralba d’en Salord

Découvert en 1973, le village de Torralba d’en Salord est un site talayotique. Ce terme désigne l’ensemble des sites et objets archéologiques découverts à Minorque et Majorque, et estimés avoir été construits ou fabriqués entre le IIe et le Ier millénaire avant J.-C.

Les historiens considèrent qu’environ 500 personnes vivaient à Torralba d’en Salord entre 1 000 avant J.-C. et l’époque romaine, et que les lieux ont été habités jusqu’à l’époque médiévale.

La taula de Torralba d'en Salord, à Minorque, en Espagne
Taula de Torralba d’en Salord, Minorque, Espagne – Crédit : María Is

La taula de Torralba, un mégalithe en forme de T haut de 5 mètres, est le monument le plus impressionnant du site. Les archéologues ont confirmé qu’il s’agissait d’un lieu réservé aux rituels : lors des fouilles, un autel, des restes de feux de joie et des figures religieuses ont été retrouvés autour d’elle.

Durant votre visite du village de Torralba d’en Salord, vous pourrez également découvrir deux talayots, une maison datant de la fin du XIVe siècle avant J.-C. et une maison du XVIIe siècle possédant une petite chapelle. Ainsi que plusieurs silos, une carrière de marès, la pierre utilisée pour les constructions traditionnelles minorquines, plusieurs tombes, une aire de battage pour l’agriculture, une salle hypostyle (soutenue par des colonnes) et un tronçon de la muraille de pierre qui entourait tout le village.

Visiter le château San Felipe

Au XVIe siècle, Mahon est attaquée par Khayr ad-Din, un corsaire surnommé Barberousse. Suite à cette attaque, la ville fait construire le château de San Felipe à l’entrée du port. Lorsque les Anglais occupent occupent l’île au XVIIIe siècle, ils s’y retranchent pendant de longs mois pour résister à la reprise espagnole, sans succès.

Après la reprise de Minorque par les Espagnols, le château est détruit : de nos jours, il ne reste que les galeries souterraines, qui courent sur 8 kilomètres sous l’édifice, que vous pourrez explorer en compagnie d’un guide, pour en apprendre plus sur l’histoire de ces lieux.

Carte des lieux remarquables à visiter à Minorque

Carte de Minorque, Espagne
Carte de Minorque, Espagne – Crédit : Pachamama Voyages

Visiter Minorque en vidéo

Envolez-vous sur l’île des Baléares à travers cette vidéo de Minorque. 

Nos voyages en relation

Circuit : La Isla Bonita, la Isla a las mil caras

CARTE DE LANZAROTE

Au cœur de Lanzarote, entre randonnées et culture – 8 jours

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers voyages

Voyage au Mondial de Tango avec Pachamama Voyages

Colombie ancestrale et naturelle

Pour voyager responsable, partez avec nous !

CONTACTEZ-NOUS !

Claudia & Miralda
06 62 49 50 85
hola@pachamama-voyages.com

Pachamama Voyages

GRATUIT
VOIR