On vous dira …

« Quand vous serez parti, vous aurez envie de revenir… »

 

L’île de Lanzarote envahit votre esprit et votre corps d’émotions et de sensations fortes par l’alliance de la nature et de l’art, la fierté et l’engagement de sa population et de sa culture. 

Visiter les volcans de Lanzarote avec nous, les incontournables de l’île !

Elle restera à jamais marquée dans votre mémoire, c’est ça l’effet Lanzarote.

Joli arc-en-ciel dans le paysage lunaire des volcans de Lanzarote
Volcans de Lanzarote Crédit:@Ricardo SB

S’imprégner de Lanzarote c’est avant tout connaître son histoire notamment de grands évènements tels que les éruptions volcaniques où Lanzarote a dû s’adapter à un style de vie particulier aux conditions volcaniques et de reconvertir son agriculture dans des champs de lave et de cendre.

Vous ressentez un profond engagement de Lanzarote dans le respect de l’environnement et la conservation de son patrimoine naturel et culturel. Je vous invite à comprendre le développement environnemental de l’île en suivant les traces de César Manrique, symbole emblématique de Lanzarote. Il a joué un rôle important dans l’obtention du titre de Réserve de Biosphère par l’UNESCO en 1 993.

 

Vous me demanderez mais pourquoi l’île aux volcans ?

Elle doit ce surnom car elle regorge de cratères et de cônes volcaniques. Elle compte 110 volcans majoritairement situés dans le Parc national de Timanfaya et le Parc naturel des volcans.

L’âme de Lanzarote est noire et profonde comme les cratères de ses volcans, vous ressentez une énergie saisissante et un sentiment d’être seul au monde perdu dans un paysage lunaire et aride.

Cette île est marquée par sa grande histoire lors des éruptions majeures qui frappèrent sur une période de six ans de 1 730 à 1 736. L’impressionnante quantité de lave projetée et la longue durée des éruptions placent l’île dans les archives des éruptions les plus importantes de l’histoire du volcanisme en y ajoutant les nombreux séismes sous-marins que cela à entraîner ainsi que 420 maisons ensevelies soit un quart de la superficie de l’île recouverte de coulées de lave. L’île de Lanzarote subit à nouveau une éruption importante en 1 824. Depuis l’activité volcanique cessa définitivement.

Sommaire

I – Début et fin de l’enfer au Parc naturel des Volcans

#1 – Visiter le Volcan el Cuervo

#2 – Visiter le Volcan de la Montaña Colorada

#3 – Visiter le Volcan de la Caldera Blanca

II – Le flamboyant Parc national de Timanfaya

Admirer le contraste de couleurs des volcans de Lanzarote
Volcans de Lanzarote   Crédit:@Pedro Semitiel

I – Début et fin de l’enfer au Parc naturel des Volcans

Le parc naturel des volcans a été créé en 1 987 afin d’allonger la zone protégée des volcans. Son accès est libre et gratuit. Il englobe également le Parc national de Timanfaya. On y retrouve d’immenses mers de lave refroidies jusqu’à l’infini et infranchissables. On les nomme les Malpais (mauvaises terres). Les éruptions volcaniques du XVIIIe siècle, les plus importantes du monde de l’histoire volcanique, ont commencé et terminées dans le parc naturel des volcans enveloppant le parc national de Timanfaya.

Panorama du parc naturel des volcans sur l'île de Lanzarote
Parc naturel des Volcans Crédit:@Yann.O

 

Le premier volcan apparu dans le parc est celui de El Cuervo et les derniers en 1 736 sont Las Calderas de las Nueces et Coloradas. Curieusement, vous constatez que ces trois volcans se trouvent assez proches entre eux. Entre ces deux périodes d’éruption, vous observez l’apparition des autres volcans incluant ceux du parc national de Timanfaya.

Imaginez que vous pouvez construire un immense pilier carré d’un kilomètre de chaque côté, en utilisant tous les rochers sortis de la terre durant toutes ces années. Vous voyez donc un pilier de 16 kilomètres de hauteur qui touche pratiquement la stratosphère !

Sans aucun doute, au sein du Parc naturel des volcans, vous ne pouvez pas passer à côté de la visite du volcan del Cuervo et de la Montaña Colorada.

#1 – Volcan El Cuervo

Un incontournable de l'île de Lanzarote, le volcan El Cuervo et son cratère éventré
Volcan El Cuervo Crédit:@Israel Gutierrez

Sur la route LZ-56 qui traverse le Parc naturel des Volcans, vous découvrez un volcan de caractère nommé El Cuervo (le corbeau), non loin de la Montaña Colorada. Situé dans un cadre quelque peu apocalyptique, le volcan au profil sans égal fait face, d’une part, à la Montagne noire et à la Montagne rouge et, d’autre part, au Parc national de Timanfaya.

Ce volcan s’est formé lors de la première éruption du 1er au 12 septembre 1 730 dans le parc naturel des volcans et culminant à 391 mètres d’altitude.  Un élément important dans l’héritage géologique de Lanzarote qui sera le point de départ de six années d’éruptions. L’ouverture de son unique cratère le 1er septembre 1 730 a marqué le début d’un processus naturel qui allait changer à jamais le paysage de Lanzarote.

Revenons un peu en arrière pour comprendre l’histoire de ce volcan. Durant la nuit du 1er septembre 1 730, le cratère du volcan explose et libère un déferlement de lave qui coule jusqu’au Nord-Ouest de l’île. Cette éruption marque d’une manière indélébile son basalte noir en ensevelissant tout sur son passage comme des maisons, des fermes, des hameaux, des champs. Vous vivez l’enfer de tout perdre lors de cette violente dévastation. Comme de nombreux volcans sur l’île, il a ensuite été utilisé pour servir de mine afin de récupérer des matériaux de construction et aussi pour chercher de l’olivine. Vous le reconnaîtrez par son intense couleur noire, il n’est actuellement plus en activité et un chemin a été aménagé pour le préserver.

Caldera de los Cuervos est un sentier en boucle de 4.2 kilomètres situé près de Tinajo, il offre de magnifiques panoramas et est accessible facilement. L’accès au sommet a été interdit afin d’éviter le piétinement et préserver la zone. Ce sentier a donc été aménagé autour et à l’intérieur du cratère. Cette visite vous garantit des émotions fortes. Tout au long du sentier, vous trouvez des panneaux explicatifs de l’histoire et les caractéristiques de cet endroit, la disposition du paysage et sa contextualisation par rapport aux émergences environnantes. Le sentier permet de s’approcher du volcan, d’en faire le tour en seulement 1 heure, et de rentrer dans le cratère. Sensations garanties !

Déambuler parmi les vagues de lave autour du volcan El Cuervo à Lanzarote
Vagues de lave El Cuervo Crédit:@Jan Helebrant

 

Au cours de la balade, vous apercevez une mer de lave figée qui semble répéter le mouvement des vagues et vous vous laissez transporter par un sentiment de fin du monde. Vous vous sentez tout petit face à cette incroyable nature !

Entouré de roches volcaniques de diverses couleurs et de végétation éparse, vous vous immergez dans un lieu aux allures arides et lunaires. Vous serez surpris par ses couleurs changeantes selon la lumière et le mouvement des nuages.

Formation d'une roche rouge de lave figée lors de l'éruption du volcan El Cuervo à Lanzarote
Roche de lave Crédit:@Jan Helebrant

 Lors de votre promenade, vous apercevez la vallée viticole de la Géria et rencontrez des arbustes aux couleurs vertes tranchant le noir de la cendre volcanique. Au détour de votre chemin, vous prenez conscience de l’intensité de cette éruption en découvrant un énorme bloc rocheux dans ce champ de lave. Vous ressentez une énergie différente.

 

 

Puis vous arrivez enfin à l’entrée du cratère. D’une forme elliptique atteignant 370 mètres, il est éventré vers le Nord-Est, ce qui permet d’y pénétrer facilement. Vous observez un empilement de fragments de lave projetés par les éruptions qui se sont soudés entre eux au sol tant qu’ils étaient encore chauds. Le fruit d’un événement cataclysmique qui modifie l’ordre des choses de cette île.

Un frisson vous traverse en descendant au cœur du cratère où règne un silence total. Vous êtes englobé dans un havre de paix et sauvage en même temps. Vous êtes envahi d’une sérénité et profitez de ce moment de détente avant de continuer votre route…

#2 – Volcan de la Montaña Colorada

Volcan Caldera Colorada ou Montaña Colorada avec cette superbe couleur rouge de l'île de Lanzarote
Volcan Caldera Colorada Crédit:@kanbron

 

 

En face du volcan El Cuervo, vous vous dirigez vers le volcan de la  Montaña Colorada de l’autre côté de la route à environ un kilomètre. Ce volcan est l’un des derniers entrés en activité en 1 736. Son sommet est à 459 mètres d’altitude.

Un cône volcanique composé de roches rouges qui vous permet de bénéficier d’un beau contraste du paysage dans lequel vous vous trouvez. Le nom de cette montagne colorée (en français) est dû à sa couleur rouge formée par l’oxydation de sa roche volcanique riche en fer. Vous avez l’incroyable sensation d’être sur Mars dans ce paysage fascinant et extraordinaire. Ce volcan de type strombolien date de l’époque de l’éruption de Timanfaya dans les années 1 730. Son éruption explosive a pour caractéristique de projeter des cendres, des petits fragments de lave mais aussi des bombes volcaniques.

Vous vous demandez certainement ce qu’est une bombe volcanique ?

Le nom de bombe volcanique est attribué quand on parle d’un fragment de lave expulsé par un volcan lors de son éruption, d’une taille supérieure à soixante centimètres de diamètre. Le plus courant est qu’elle soit en dessous d’un mètre.

Vous admirez donc une magnifique bombe volcanique mesurant environ 4 mètres sur 5 mètres sans compter évidemment la partie invisible sous la terre. C’est la plus grande bombe de toutes les îles Canaries.

La plus grande bombe volcanique se trouve à Lanzarote au près du volcan Caldera Colorada
Bombe volcanique Crédit:@kanbron

 

À travers un chemin plat sans aucune difficulté, vous partez pour faire le tour de ce volcan rouge durant une heure environ. Prenez dans votre main un lapilli (fragments de lave rouge) et surprenez vous par sa légèreté.

Vous grimpez jusqu’au sommet du volcan où vous profiterez d’une vue panoramique du parc des volcans, ses champs de lave et notamment un panorama sur la montagne noire, couverte de lichens et sur le volcan El Cuervo. À l’intérieur du cratère de la Montaña Colorada, vous apercevez un lac de lave figé, comme arrêté en pleine action ! Vous restez perplexe par ce relief accidenté.

Ensuite, vous redescendez tranquillement pour reprendre votre chemin vers d’autres explorations.

#3 – Volcan de la Caldera Blanca

Visiter le volcan Caldera Blanca de Lanzarote jusqu'au sommet
Sommet Caldera Blanca Crédit:@Esther Herberts

Le volcan Caldera Blanca se trouve dans le Parc naturel des volcans dans le centre de l’île de Lanzarote et en périphérie du Parc national de Timanfaya.  En bordure de la fameuse route des vins de La Geria, le plus vaste vignoble des Canaries avec ses vignes atypiques, cultivées dans des fosses protégées par des petits murets en pierre.

Magnifique paysage de volcan sur la vallée de La Geria à Lanzarote
La Geria Crédit:@Ivan Zanotti

 

Vous êtes dans un décor complètement dépaysant. Les volcans Caldereta et Caldera Blanca sont deux éléments centraux qui sont nés de deux anciens cônes volcaniques produits par des éruptions ayant eu lieu en 1 730 et 1 736. Vous voyez les deux cônes s’enrober de lumière, c’est fascinant.

Vous repérez de loin le volcan Caldera Blanca avec son cône volcanique très clair compte tenu des autres cônes d’ordinaire plus foncés. Le paysage est surprenant et pas la moindre forme simple de vie en ces endroits occupés par la mer de lave de Timanfaya depuis presque trois siècles. 

Pour arriver au volcan de la Caldera Blanca, vous traversez un sentier parmi d’immenses champs de lave, entourés de roches noires et un sol dénudé ou presque de végétation. Cette sensation de traverser littéralement une mer de lave est peu dire !

Au bout de vos pas, vous arrivez aux pieds du petit volcan nommé la montagne Caldereta (la petite chaudière), vous allez au cœur du cratère avec cette sensation de rétrécissement de soi.

Vous poursuivez votre route vers le volcan Caldera Blanca qui provient certainement d’une origine hydromagmatique.

Et l’hydromagmatique c’est quoi ?

En fait, il s’agit d’une éruption d’un volcan où la lave entre en contact avec de l’eau.

Vous êtes en présence d’un des volcans les plus élevés du centre de l’île du Parc naturel des Volcans avec son impressionnant cratère d’environ 1,2 kilomètre ! Auparavant, on cultivait à l’intérieur du cratère pour son fond relativement plat. D’ailleurs le volcan doit son nom au durcissement de la surface volcanique, qui lui donne cette couleur blanchâtre.

En commençant votre ascension jusqu’au sommet, vous découvrez petit à petit un panorama sur la vallée de la Geria ainsi qu’une vue spectaculaire sur les volcans et l’océan de lave du Parc national de Timanfaya.

Une euphorie vous imprègne quand vous atteignez le sommet du volcan Caldera Blanca à 534 mètres d’altitude et le bord de son cratère, le plus grand de l’île, le nombril de Lanzarote. Vous avez le souffle coupé par ce magnifique spectacle. Prenez un bon bol d’air frais ! C’est si plaisant que vous avez envie d’y rester une éternité avec cette impressionnante dimension du cratère où vous vous sentez minuscule.

Admirer un panorama à 360 °C de l’île, cela n’a pas de prix ! C’est merveilleux de se sentir libre et seul au monde non ? Vous prenez le temps de savourer ce moment avant de redescendre et de retourner à la civilisation.

Le plus grand cratère de l'île de Lanzarote celui du volcan Caldera Blanca
Cratère Caldera Blanca Crédit:@LucT

II – Le flamboyant Parc national de Timanfaya

Selon le curé Lorenzo Curbelo…

« L’éruption de Timanfaya s’est déroulée dans la journée du 1er septembre 1 730 où une énorme montagne surgit de la terre et s’éleva vers le ciel »…

Magnifique contraste de couleurs qu'offre le parc national de Timanfaya à Lanzarote
Parc de Timanfaya Crédit:@Daniel Perries

Une dizaine de villages enfouis sous la terre promise de Lanzarote, un changement radical de l’île de Lanzarote pour une durée de six années de lave qui s’étend vers le sud et formant des plaines à perte de vue de cendres volcaniques. En 1 824, les éruptions reprirent de nouveau à Timanfaya. Vous comprenez que ces événements dramatiques de l’époque ont engendré de terribles famines, la destruction des champs pour l’agriculture, ce qui engendre l’émigration des habitants. Les rescapés ont apprivoisé cette nouvelle terre hostile et ont transformé le paysage grâce à de nouvelles techniques agricoles de culture sur cette terre à présent totalement volcanique. Parmi ces nouvelles techniques, ils ont appris à retenir l’humidité des alizés pour arriver à planter leurs cultures. Vous remarquez tout de même que le Parc national de Timanfaya est l’emblème des vestiges de l’éruption.

Le parc a été officiellement reconnu parc national d’Espagne en 1 974. Vous découvrez en son sein le monument naturel Montañas del Fuego qui n’est autre un ensemble de trente-deux cônes volcaniques. Situé dans le Sud-Ouest de l’île, il s’étend de la commune de Yaiza jusqu’à la Montaña Timanfaya. Cette immense étendue de terre était auparavant une des terres les plus fertiles de l’île de Lanzarote mais dorénavant, sous vos yeux apparaît une plaine de lave jusqu’à l’infini.

Depuis la mise en place du programme de développement touristique durable à l’aide de César Manrique, le gouvernement a créé une seule route touristique au sein du parc interdisant son entrée à pied afin de préserver le site et son environnement. Vous débutez donc votre visite en bus accompagné de votre guide en apprenant un peu plus sur l’histoire de ce parc. Vous participez aux côtés des professionnels du parc à une expérimentation sur l’activité volcanique en mettant des branchages dans un trou au sol qui s’enflamment instantanément. Puis une deuxième expérimentation qui consiste à verser un seau d’eau dans un tuyau enfoncé dans le sol, vous voyez une violente éjection de l’eau.

Expérimentation de l'activité volcanique dans le parc national de Timanfaya à Lanzarote
Activité volcanique de Timanfaya Crédit:@Daniel Perries

Les volcans composant le parc national de Timanfaya sont de type hawaïen. Ils forment de grandes colonnes de cendre lors de l’éruption et les lapillis (fragments de lave projetés) sont poussés par le vent et recouvrent donc de vastes étendues et les pentes des plus anciens volcans. On appelle ce phénomène de pluies de cendre, la Valle de la Tranquilidad (vallée de la tranquillité). L’épicentre de l’éruption se trouve au Macisco del Fuego (le massif du feu) à 525 mètres d’altitude. Son imposant cratère nommé Corazoncillo possède une caldeira d’une profondeur de 100 mètres. C’est la lave de ce volcan qui a enseveli le village de Timanfaya.

Une légère végétation qui s’est reconstruite sur cet inamical sol volcanique, vous apercevez des fougères, des petites plantes succulentes qui sont charnues, capables de survivre dans des milieux arides et des buissons épineux. Vous observez également de nombreux oiseaux de différentes espèces à l’état sauvage.

Aperçu d'une plante succulente sur le sol volcanique du parc national de Timanfaya à Lanzarote
Plante succulente Crédit:@Gritphilm

Vous apprenez également que le Volcan Clérigo Duarte est entré en éruption le 31 juillet 1 824 mais le plus surprenant est avant cette éruption où l’île de Lanzarote a subi pendant dix ans de nombreux tremblements de terre. Effectivement, la grande fluidité de la lave et les colonnes d’eau de mer bouillante furent éjectées du cratère, ce qui provoque des inondations.

On vous raconte l’histoire des habitants qui furent gravement menacés par la dernière coulée de lave. Devant leurs angoisses, la population du village décide de prendre la statue de la vierge, Virgen de los Dolores qui se trouve au village de Tinajo pour réaliser une procession religieuse afin de contrer la lave. Le miracle arriva juste à temps et figea la lave avant qu’elle atteigne les premières maisons du village de Tinajo. Vous avez l’occasion d’apercevoir une croix en bois en l’honneur de la Virgen de los Dolores ainsi qu’une petite chapelle nommée Nuestra Señora de los Volcanes (Notre Dame des Volcans) où se produit chaque année à la date d’anniversaire de l’éruption, la procession religieuse. Vous terminez votre découverte sur l’histoire des volcans et la formation des éruptions dans le centre des visiteurs du parc.

 

À partir de 2200€ sur la base de 10 personnes.
Vols compris
Détails du prix
Panorama sur la Costa de Teguise à Lanzarote avec ses sublimes contrastes de couleurs

Au cœur de Lanzarote, entre randonnées et culture – 8 jours

Ce voyage au cœur de Lanzarote vous emmène à la découverte de cette île autrement, de l'archipel des Canaries, en petit groupe évidemment, et accompagné d'un guide local francophone. Vous découvrez une île préservée et classée Réserve de Biosphère par l'UNESCO entre randonnées et culture.
À partir de2 200 €
0
En savoir +
À partir de 2655€ sur la base de 10 personnes.
Vols compris
Détails du prix
Magnifique vue du ciel du paysage volcanique de Lanzarote

Au cœur de Lanzarote, entre randonnées et culture – 10 jours

Ce voyage au cœur de Lanzarote vous emmène à la découverte de l'île autrement, de l'archipel des Canaries, en petit groupe évidemment, et accompagné d'un guide local francophone entre randonnées et culture.
À partir de2 655 €
0
En savoir +

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pour voyager responsable, partez avec nous !

CONTACTEZ-NOUS !

Claudia & Miralda
06 62 49 50 85
hola@pachamama-voyages.com

Nos derniers voyages

Volcan Arenal

Voyage photos : Immersion photographique au Costa Rica

Panorama sur la Costa de Teguise à Lanzarote avec ses sublimes contrastes de couleurs

Au cœur de Lanzarote, entre randonnées et culture – 8 jours

Magnifique vue du ciel du paysage volcanique de Lanzarote

Au cœur de Lanzarote, entre randonnées et culture – 10 jours

Pachamama Voyages

GRATUIT
VOIR